≡ Menu
AU LYS NOIR, SHOPPEZ COMME VOUS MANGEZ image de l’article

Entre Dim Sum, jupons romantiques et pâtisseries gourmandes, rendez-vous dans ce nouveau « Eat Shop » grenoblois qui mixe atelier de corseterie, pièces gothiques et cantine healthy.

C’est en flânant dans le centre ville de Grenoble que je suis tombée nez à nez avec ce petit trésor des rues piétonnes. Des robes exposées çà et là, du mobilier chiné, une ardoise qui respire la fraîcheur… mon œil de mondaine affûté se laisse tout de suite emballer par l’originalité du concept. A mi-chemin entre boutique de prêt-à-porter, accessoires et salon de thé, le Lys Noir regorge de bonnes surprises, de l’assiette aux portants ! Direction les coulisses de ce lieu hors norme avec Nathalie et Eric, ce couple inspiré qui n’a pas fini de nous étonner.

boutique salon de thé lys noirprêt à porter gothique grenoble

Avant tout créateur baroque, le Lys Noir développe ses propres collections de robes et corsets sur mesure. Le flux tendu, le fait maison… autant de valeurs qui ont poussé Nathalie à s’orienter vers la food selon les mêmes codes pour proposer une cuisine de qualité.
Dans l’assiette, c’est Eric qui prend le relais en se laissant guider par ses trouvailles du marché. Aujourd’hui ce sera donc velouté de courgettes au basilic, servi avec croutons maison et fromage.
velouté légumes lys noir grenoble

soupe pho grenobleQue du frais, du bon, et du goût, à retrouver en formule (compter 13 euros pour la soupe du marché + plat du jour) ou à la carte. Cultivant l’originalité, le Lys Noir a fait le pari (réussi) de proposer plats traditionnels français (salade niçoise, quiches salés, parmentier…) aux côtés de plats asiatiques parfumés, comme les délicieuses soupes Pho à base de bouillon maison, fines lamelles de viandes, légumes émincés et coriandre.

Un régal pour notre ligne qui en redemande ! ça tombe bien, les desserts sont eux aussi à tomber. Cake marbré, cake citron pavot, financier nature ou macha, tarte yuzu ou encore citron meringuée… tout est fait maison et magnifiquement bon !
salon de thé patisserie grenobleEnfin, à noter que le Lys Noir propose également des brunchs le samedi. Une formule unique à 20 euros comprenant quelques spécialités sucrées & salées de la carte accompagnées d’un plat surprise.

Je n’ai qu’un conseil à donner: foncez les yeux fermés !

Le Lys Noir
12 Rue des Clercs, 38 000 Grenoble. Tel : 09 82 25 66 22
Ouvert du mardi au samedi de 9h à 19h pour le salon de thé (ouverture de la boutique à 10h). Petit déjeuner, déjeuner & goûter, brunch le samedi.
www.lelysnoir.eu

Article Publié par Julie le 15 Avril

mode-a-grenoble

Aujourd’hui, je suis super heureuse de vous dévoiler une toute nouvelle rubrique sur Lesmondaines. Ca fait longtemps qu’elle me trottait dans la tête (au moins 1 an) et puis vous savez ce que c’est … Le temps passe, on s’active sur d’autres choses … Mais j’ai vaincu cette fatalité et peux ENFIN vous présenter le tout 1er article de « Dans le Dressing de … » !

Le principe ? Je m’incruste chez une Grenobloise fan de mode pour qu’elle nous fasse découvrir son petit chez elle et surtout sa garde-robe ^^

SAMSUNG CSC

J’ai donc le plaisir de vous présenter Hélène, qui en plus d’être une fashionista, a un job de rêve : elle est acheteuse chez Spartoo (vous savez, le temple de la chaussure). Concrètement, elle voyage beaucoup, achète des tonnes de pompes et connaît toutes les prochaines tendances mode avant la plupart d’entre nous. La chanceuuuuuuuuse !!

Pour les besoins de l’article, Hélène s’est gentiment prêtée au jeu de l’interview mode.

Hélène, présente-toi en quelques mots aux lectrices des Mondaines…

J’ai 32 ans, et j’habite à Grenoble depuis 4 ans. J’ai fait un Master en stratégie d’entreprise à Paris, puis j’ai arrêté les cours pendant 2 ans. J’ai profité de ce break pour partir au Canada où j’ai travaillé dans la vente dans un showroom. Je suis retournée en France, à Bordeaux, où j’ai fait un Master Achats. Après mes études, j’ai travaillé en tant que chef de produit cosmétique en Angleterre et j’ai ensuite été embauchée à Grenoble chez Spartoo, où je suis « acheteuse produit ». Un job qui me permet d’ailleurs de beaucoup voyager : Espagne, Italie, Portugal, Angleterre… et de ramener plein de sources d’inspiration ;)

SAMSUNG CSC

Quel est ton rapport à la mode ?

Je fonctionne beaucoup au coup de coeur. Et ce qui est important pour moi, ce sont les petits détails qui font la différence. J’aime avoir ma touche personnelle et je ne suis pas attachée aux marques. Ce qui ma plaît, c’est de mixer des pièces un peu « luxe » avec des vêtements plus abordables. Ha oui, j’aime aussi chiner dans des friperies !

SAMSUNG CSC

Parle-nous de ton style …

J’ai un style plutôt rétro. Après, tout dépend du contexte. Si j’ai un rendez-vous boulot, je vais me transformer en working girl. Je joue avec la mode, mais en gardant toujours un côté confortable. Comme je cours souvent après l’avion ou le train, je privilégie des boots sans talons que je troque contre des escarpins quand il le faut !

La pièce fétiche de ton dressing ?

Mes Chie Mihara. Quand j’ai démarré chez Spartoo, je gérais des marques créateurs et c’est une des 1ères chaussures que j’ai achetées sur Spartoo.

SAMSUNG CSC

Bon, la question est un peu évidente pour toi mais … Plutôt sac ou chaussures ?

Chaussures, of course ! D’ailleurs, j’adore regarder les pieds des gens, surtout dans le métro parisien. Les gens sont une incroyable source d’inspiration, au même titre que les voyages ou les cultures locales !

SAMSUNG CSC

belles-chaussures-grenoble

Tes boutiques préférées à Grenoble ?

Les Galeries Lafayette pour le grand espace multi-marques, 23ème Rue et 5ème Rue, l’Hacienda, Eleven Paris et Comptoir des Cotonniers.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Les must-have de l’été 2014 ?

Il y en a plein ! Les imprimés python et léopard seront toujours d’actualité, le pointu fait son grand retour. Il y a aussi tout ce qui brille, les couleurs, les baskets dans le style des Vans et les bottines avec découpes. La mode été 2014 sera pour tous les goûts !

Ton dernier achat à Grenoble ?

Ces petites chaussures achetées chez Eden Shoes !

SAMSUNG CSC

Le petit mot de la fin : un conseil mode à nous donner ?

Soyez-vous même ! On peut dire tellement de choses avec les vêtements… Le tout est de ne pas tricher.

Merci à Hélène pour ce super moment ! Et si vous aussi, vous êtes une fashionista dans l’âme et que avez un dressing plein à craquer, n’hésitez pas à m’écrire sur lesmondaines@gmail.com ! Je viendrai faire un petit tour chez vous équipée de mon radar mode et de mon appareil photos ;)

Article publié par Mary le 12 avril 2014.

bleu du Vercors, noix et roquette

… et depuis très longtemps! Déjà au moyen-âge, les paysans du Vercors fabriquaient un fromage à la pâte persillée. Il servait d’impôt aux seigneurs de Sassenage. C’était un bleu original  fabriqué  à partir du mélange du lait de la traite du matin à celui de la veille qui avait été chauffé puis refroidi.  En 1398, on les autorisa à vendre leur production librement. Le bleu de Sassenage se fit alors connaitre et arriva sur les tables des rois de France: François 1er, dit-on, s’en régalait! Plus tard, les coquetiers et “ramasseurs” (rappelez-vous, les mêmes qui avaient fait connaître le Saint-Marcellin au delà du Dauphiné) contribuèrent à la notoriété du bleu du Vercors. Aujourd’hui, après avoir failli disparaître de nos montagnes, il est l’une des 46 AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) fromagère.

le bleu du Vercors-Sassenage

Pour respecter le cahier des charges de l’AOC,  le lait utilisé provient uniquement de 3 races de vaches: l’abondance, la montbéliarde et la villarde. Elles sont en pâturage l’été et l’hiver, elles se nourrissent de fourrage récolté sur la zone de l’AOC entièrement incluse dans le Parc Régional du Vercors. 8 opérations sont nécessaires avant l’affinage du fromage, de la mise en cuve au présurage, de l’égouttage au salage. Il faudra attendre au moins 21 jours pour que le fromage livre sous une croûte lisse et fine au léger duvet blanc, sa pâte douce et persillée, souple et onctueuse à l’arôme subtil de noisette.

bleu du vercors en plateau ou cuisiné

S’il s’impose naturellement sur le plateau de fromage à la fin d’un repas, il est idéal à cuisiner!

Il se coupe en petits cubes à servir à l’apéro, en bouchés ou mélangés à une salade de jeunes pousses vertes ou d’endives et de noix. Il a le super avantage de ne pas

rendre de gras lorsqu’il fond. Alors en profite! On n’hésitera pas à le déguster en vercouline, vous savez, la raclette au bleu du Vercors. On s’ amusera à en déposer des tranches dans des burgers maison, des croques ou des tartines. On en mettra des morceaux dans des tartes salées aux légumes ou des cakes à emporter en pique-nique. On peut même le faire fondre pour en faire une sauce qui accompagnera les viandes blanches et les poissons: une merveille d’ailleurs avec des filets de truite du Vercors…

Le bleu du Vercors-Sassenage, 6 siècles qu’il puise ses racines dans le Vercors! Et si moderne à la fois… Regardez comme il s’adapte bien à l’air du temps!

pita bleu du Vercors

PITA AU BLEU DU VERCORS, AUX NOIX ET A LA ROQUETTE

1 pain pita
50 g de bleu du Vercors-Sassenage coupé en tranche
1 petite poignée de roquette
6 cerneaux de noix de Grenoble
1 filet d’huile de noix
poivre du moulin

Ouvrez le pain pita en deux. Disposez les tranches de bleu à l’intérieur, recouvrez de feuilles de roquette et de noix concassées.  Arrosez d’un filet d’huile et poivrez légèrement. Refermez le pain pita. Sur un grill en fonte rainuré légèrement huilé, grillez le pain pita de chaque côté en le pressant fort avec une spatule: le fromage doit être fondu et le pain bien grillé. Régalez-vous!

pain pita au bleu du Vercors

Et pour en savoir plus sur le savoir-faire de ce bleu emblématique de notre région, on clique ici!

Article publié le 8 avril par Céline Mennetrier {Artichaut et cerise noire}.