≡ Menu

restaurant-saint-vincentFrémir de plaisir autour d’une bonne pizza sur les quais de l’Isère, ça on connaît. En revanche se délecter d’une généreuse cuisine du marché relève du secret bien gardé dans ce quartier… Un petit plaisir que nous réserve le restaurant Saint Vincent, à découvrir absolument!

Au milieu du défilé de trattorias made in Italy, le Saint Vincent a fait le pari osé de planter son drapeau français aux côtés du tricolore vert blanc rouge pour y imposer une cuisine de brasserie inspirée des produits du marché. Au menu : des plats bien mijotés, une salle à manger ultra lechée et un service de qualité, pas de doute c’est la nouvelle eat adresse à squatter.
saint-vincent-restaurant
Lieu réussi, le Saint Vincent s’est approprié l’espace façon loft de quartier en conservant l’authenticité typique des quais, tout en se démarquant par sa personnalité. Matériaux bruts, espaces ouverts et mobilier vintage, un esprit industriel truffé de bonnes idées comme l’expo-vente de l’artiste lyonnais Frederic Deprun ou encore des objets chinés dissimulés pour laisser aller sa curiosité tout en boulotant agréablement.

Terrasse exposée pour apprécier les bienfaits d’un déjeuner ensoleillé, dîner avec vue face à la baie vitrée ou encore mezzanine avec repas en hauteur à la clé, le Saint Vincent à cette facilité, à nous faire passer un bon moment tout simplement. Un plaisir qui se poursuit dans l’assiette à travers une carte bien pensée et des produits sélectionnés en circuit court que l’on traite avec respect. Ici on met les petits plats dans les grands pour nous servir une cuisine maison de l’entrée au dessert, arrosée de vins toujours bien dosés, car soulignons-le, l’aventure du Saint Vincent commence d’abord par son bistrot à vins près de la gare.

saint-vincent-grenoblecarte-saint-vincentCoté terre, Le Mac Marco, un généreux steak de boeuf d’Aubrac surmonté de cheddar frais et pain brioché signé JM Coste… un burger qui a de quoi nous laisser bouche bée (16 euros)

carte-plat-saint-vincentCoté mer, les Saint Jacques nacrées fraichement livrées par Lachenal et riz venere façon risotto… la star de la carte à ne pas louper cette saison (22,50 euros)

Très fort pour nous chouchouter jusqu’au bout de la fourchette, le Saint Vincent est désormais ouvert tous les dimanches pour un brunch top niveau: œufs bénédicte (une exclu grenobloise), pancakes moelleux ou encore smoothie frais, une bonne raison d’imposer ce lieu à notre palais !


Pssst! on chuchote même que le restaurant prévoit un bel évènement en partenariat avec Lesmondaines prochainement… vous devinez ? ;) Stay tuned !

Restaurant le Saint Vincent
54 Quai Perrière, Grenoble. Tel: 04 76 56 22 21
Ouvert du mardi soir au samedi soir (à la carte /menu bistrot le midi à 11,50 euros- 16 euros- 20 euros)
Brunch le dimanche de 11h à 15h (à la carte /formule salée à 14,50 euros)

La page Facebook, pour tout suivre de leur actu gourmande :-)

Article publié par Julie le 24 Mars

Les lumières se sont éteintes, le silence a recouvert la salle de l’Amphidice. Assise sur mon siège, face à la scène, j’attends, curieuse, l’Interface, proposé par la Compagnie Aux Pieds Levés. Plusieurs écrans sont disposés sur scène, derrière, des silhouettes humaines prennent place, une bande son aux allures de «Kraked Unit» vient couper le silence.interface_danseSoudain un magma lumineux vient soutenir le message des corps. De chaque mouvement naît un dialogue visuel construit et rythmé. Un être communique pour un autre. Douce, piquante, inatendue, rebelle et attachante, cette ombre inconnue, anime les sens, en se répercutant comme une onde. Il n’y a plus de fontières. Réel, irréel, vivant ou technologique…Interface_2interface_1La représentation touche à sa fin, nous repartons silencieux, charmés par ce dialogue où l’émotion du mouvement est venue remplacer les mots. Ce spectacle est une expérience.  (extrait par ici)

Alors moi petite mondaine, je ne suis pas danseuse, parfois je ne comprends rien au contemporain, je n’aime pas l’odeur du tulle et j’avoue j’ai eu un peu la trouille devant Black Swan. Mais ce soir là, j’ai été émue. Voilà pourquoi je vous présente aujourd’hui ces danseurs un peu incroyables qui constituent «La Compagnie Aux Pieds Levés». Aux Pieds Levés ? Eh bien c’est une image, c’est l’idée d’être dans l’impulsion, l’urgence, d’oser prendre des risques…

La compagnie est made in Grenoble. Elle est composée de 4 danseurs professionnels à double visage puisqu’ils conjuguent leur profession artistique et leur profession de terriens, entre séances d’entrainements, blouse blanche, communication et ingéniérie.pierre_guillaumeIl y a du talent au bout des pieds, c’est moi qui vous le dis ! Cyrielle, Anne-Lise, Caroline et Pierre -Guillaume ont un caractère artistique et une émotion particulière qui leur est propre. Ce qui leur permet de proposer des chorégraphies subtiles et techniques. La rigueur ils l’ont acquise au conservatoire régional de danse de Grenoble et la technicité ils l’ont perfectionnée à Lausanne à la formation de danse du Marchepied. Et pour le grain de folie…ils le cultive au quotidien.danse_pieds_levésVous les avez peut être déjà croisés ?
Comme un air de jamais vu 2012-2013
Nuit au musée : Le miséricordieux 2012-2013
Connect 2012-2013
Interface -2014 qui a même eu sa résidence à la Biennale Off de la danse 2014 !

Chaque spectacle découle d’une thématique. Le concept du lien, reste cependant omniprésent. La création se fait en groupe, elle résulte d’un échange mutuel, et d’un engagement total. « Ce qui est intéressant c’est de vibrer sur scène, à chaque représentation, de s’engager complètement » me confie Pierre-Guillaume, un des danseurs.

Ils ♥ : le côté enrichissant de chaque aventure et les collaborations artistiques qui en découlent, comme leur rencontre avec l’association «Un des Sens» avec laquelle ils ont coopéré pour élaborer le spectacle Interface basé sur la danse et l’art numérique.

Le mot de la fin par la Cie au complet: « La compagnie Aux Pieds Levés est poussée par ce désir fort d’expression dans un monde en perpétuel évolution technologique et individualiste. Elle souhaite défendre le Lien interpersonnel et l’ensemble des comportements humains qui lui confère son originalité et sa beauté. »
cie_membres

Une bien belle équipe qui a de l’énergie à revendre, et qui aurait besoin d’un petit coup de pouce au niveau administratif en particulier dans le cadre de la diffusion….
À bon entendeur ! ;)

Prochaine création : Comme une pierre dans un étang  : Sortie prévue rentrée 2015 !

Découvrir la compagnie : Site – Facebook 
Crédits photos : Romain Silvi . Aurélien Conil . Jean Pierre Andrieu . Pierre-Guillaume Villeton

/ / / CONCOURS / / /

concours_aux_pieds_levés

À l’occasion de leur prochaine création la Cie vous propose de remporter une place pour le spectacle ! Pour participer, laissez simplement un commentaire en dessous de cet article et dans ce commentaire, dites-moi quel est votre ballet de danse contemporain ou classique préféré ! Tirage au sort le 18 Mars !


- Les règles sont toujours les mêmes, une participation par personne, obligation d’être majeur et donner des coordonnées valides. Le concours débute le 10 Mars et se termine le 17 Mars 2015 à 23h59. Tout commentaire posté au-delà de cette date ne sera pas pris en compte. Les résultats seront donnés sur le blog dans la journée du 18 Mars 2015.

Je me souviens encore, il n’y a même pas 3 ans, que le quartier Bouchayer-Viallet était en pleine reconstruction… Aujourd’hui, il connaît un véritable renouveau tant au niveau culturel, résidentiel que business. On y trouve les superbes locaux de l’ancienne chocolaterie Cémoi qui sont des bureaux, le CNAC (Centre d’Art Contemporain), et bien sûr la nouvelle scène de la Belle Electrique, superbe salle de spectacle qui élargit avec brio l’offre artistique dans notre ville !

Il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de vous faire partager quelques clichés… Je vous invite donc à visiter ce bel et innovant quartier à travers mon regard…

daniela_petrel_bouchayer_viallet Le Portail, qu’on ne peut pas louper !

daniela_petrel_belle_electrique_grenobleLa Belle Electrique et Le Magasin, voisins de pallier

belle_electrique_daniela_petrel

daniela_petrel_magasin_grenoble

magasin_grenoble

grenoble_magasin_daniela_petrel

cemoi_grenoble_petrelLes Usines Cémoi, devenues le refuge de pas mal d’entreprises

bouchayer_viallet_grenobleUn mélange d’usines réhabilitées et d’architecture contemporaine

A bientôt !

Copyright Daniela Petrel 2015 – tous droits réservés