CULTURE

ESTAMPES ET VOYAGE : LE JAPON À L’ANCIEN ÉVÊCHÉ

By 22 janvier 2019 août 23rd, 2019 23 Comments

Cet hiver, le musée de l’Ancien Évêché nous invite à un voyage au pays du Soleil levant. Face au Mont Fuji, on découvre un Japon coloré, graphique et mystérieux grâce à une centaine d’estampes présentées. Si les images sont connues, la culture japonaise reste secrète derrière les clichés de notre point de vue occidental. Au-delà de la vague d’Hokusai, l’exposition Montagnes et paysage dans l’estampe japonaise vous fait regarder plus loin.

Musée Ancien Eveché Culture Isère Ancien Evêché Mondaines Estampes

Tout commence avec le mouvement de l’ukiyo-e et avec le succès de la xylogravure (= la gravure sur bois). Du 17e au 19e siècle, des milliers d’estampes sont produites et donnent à voir un Japon préservé, complètement refermé sur lui-même à l’époque. Ces « cartes postales » avant l’heure montrent la puissance et la beauté de la nature que l’on contemple, éphémère et surprenante (regardez bien le reflet de la montagne!).

Mondaines Musée Ancien Evêché Mondaines Musée Ancien Evêché Ukiyo-e signifie monde flottant ou instant présent. Ce carpe diem à la japonaise propose de découvrir un monde terrestre changeant, soumis aux saisons, à la météo et aux phénomènes naturels. Dans un pays constitué à 70% de montagnes et de volcans, l’art met en valeur ces sommets qui fascinent les japonais. Les estampes s’attachent aux détails et aux lignes graphiques qui composent ces paysages exceptionnels.

Grenoble Mondaines Culture Musée Musée Ancien Evêché Mondaines

Au cœur de ce mouvement, l’humain semble souvent balayé par la nature qui l’entoure. La ville apparaît de temps à autre dans les estampes, instantanés d’une société aujourd’hui disparue. On découvre les rues animées dans le quartier des théâtres kabuki, les belles courtisanes ou oirans, les guerriers rônins… Autant de mots qui transportent immédiatement dans un autre univers, curieux et envoûtant.

Musée Ancien Evêché Grenoble Mondaines Grenoble Mondaines Musée IsèreMontagnes et paysage dans l’estampe japonaise est une exposition must-see avant sa fermeture le 31 mars. Deux raisons pour justifier mon coup de cœur : d’abord, il faut voir l’album exceptionnel de l’École Française de l’Extrême-Orient. Jamais exposé, son état de conservation est parfait et les couleurs sont aussi vives qu’à l’origine. Encore plus inédit, la présentation de mitate, des estampes construites en deux temps, un portrait et un paysage. Les double-sens et les références sont nombreuses et souvent secrètes, des énigmes colorées mettant en scène les contes et légendes du Japon. C’est une des premières fois en Europe que l’on peut admirer ces fascinantes œuvres d’art, une chance unique!

Mondaines Grenoble Japon Culture47 ronins Grenoble Mondaines Musée

Musée de l’Ancien Évêché
Entrée gratuite / Montagnes et paysage dans l’estampe japonaise du 8 décembre 2018 au 31 mars 2019
Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 18h / Mercredi de 13h à 18h / Samedi et dimanche de 11h à 18h / Fermé le mercredi matin
2, rue Très-Cloîtres – 38000 Grenoble
04 76 03 15 25 / site / facebook

Estampes Chapelle Japon

  CONCOURS / TERMINE

Bravo à Martine, c’est ton commentaire qui a été tiré au sort!

Le musée de l’Ancien Évêché propose pour cette exposition un superbe catalogue, on vous propose d’en gagner un exemplaire!
Pour participer, rien de plus simple : dites-moi dans les commentaires ce qui vous fascine le plus dans la culture japonaise! Un commentaire ci-dessous, et voilà, vous aurez une chance d’être tiré(e) au sort!

Tirage au sort le 29 janvier!


– Les règles sont toujours les mêmes, une participation par personne, obligation d’être majeur(e) et de donner des coordonnées valides. –
Le concours débute le 22 janvier et se termine le 28 janvier 2019 à 23h59. Tout commentaire posté au-delà de cette date ne sera pas pris en compte. Les résultats seront donnés sur le blog et sur la page facebook dans la journée du 29 janvier 2019.

Article écrit par Élise le 22 janvier 2019.

23 Comments

  • Anne BAGARD dit :

    pour moi le japon c’est la beauté et la simplicité…

  • Cécilia dit :

    Je viens tout juste d’aller voir l’expo et j’ai moi aussi été fascinée par ces estampes ! Ton article en est un magnifique compte-rendu. 🙂

    Ce qui me fascine le plus dans la culture japonaise ? Le fait d’avoir su garder une certaine authenticité, une identité à part et très forte. C’est du moins l’impression que j’en ai…
    Aller voir ça de mes propres yeux sur place serait un rêve ! En attendant, pouvoir contempler la finesse de ces dessins et la beauté des paysages retranscrit ici, serait déjà super ! 😉

  • Vernet dit :

    J’ai visité cette exposition et j’ai été subjuguée par l’état de conservation des couleurs, la finesse des dessins qui a du demander beaucoup de précision dans les gestes et beaucoup de patience ! Magnifique exposition à voir et revoir…

  • Marion dit :

    Merci pour l’article, il suscite notre curiosité, nous irons.
    Ce qui me fascine dans la culture japonaise est cette rigueur dans tout, cuisine, art..

  • Lasma Pozilek dit :

    Ce qui m’a toujours fascinée dans la culture japonaise c’est le raffinement et les mondes parallèles. Quel que soit le domaine : dessin, littérature, cinéma, nourriture, écriture. Chouette article, comme toujours !

  • Mélie dit :

    Ce qui me fascine dans la culture Japonaise c’est « le Japon traditionnel », les petits gestes du quotidien.
    Les petites ruelles peuplées de maisons en bois à panneaux coulissants, les futons posés sur un sol de tatami, les bains de sources chaudes, les kimonos,…
    Manger sur table basse, des nouilles dans un bol, mettre son nez au dessus de la vapeur de son thé matcha, marcher sous un parapluie coloré, enlever ses chaussures dix fois par jour…
    Un magnifique petit monde…

  • Juliette dit :

    parce qu’il n’y a pas que les sushis au Japon et que le 29 c’est mon annivvv <3

  • lea thevenot dit :

    Parce que cette exposition avait fait fureur à Paris et qu’elle passe en catimini à Grenobleà l’image de cette culture du subtile et la poésie. Et puis le 29 Janvier c’est mon anniversaire, ça serait chouette ! 🙂

  • isabelle chameroy dit :

    Bonjour, nous sommes les scénographes de l’exposition « Des samourais aux kawai » présentée depuis le 26 Octobre 2018 et jusqu’en Juin 2019 au musée dauphinois.Si vous souhaitez faire un reportage avec nous ce serait avec plaisir .Isabelle & Valérie .Buildings & love architecture.Vous pouvez nous joindre au 06 15 06 05 33

  • CHARMEAU Martine. dit :

    Merci pour ce concours, j’ai été fascinée par cette expo :
    ce que j’aime dans la culture japonaise, c’est l’épure, la valeur donnée à un simple objet du quotidien (voir esprit Japon au Musée Hébert). Les estampes, avec cette simplicité, n’ont pas pris une ride

  • Elise dit :

    Bel article, merci ! Et magnifique exposition, qui rend bien compte de ce qui me fascine dans la culture japonaise, la beauté simple des choses, et la puissance de cette simplicité !

  • Fauré dit :

    La chose qui me subjugue le plus dans l’art et plus largement la culture japonaise, c’est son caractère poétique

  • Clara dit :

    Art du the, sushi, fleur de sakura et traditions des geishas : comment ne pas adorer le Japon

  • Filippi dit :

    Pour avoir visité Tokyo,Kyoto et leurs environs, les estampes reflètent le passé mais on y retrouve également toutes les traditions, paysages et impressions qu’on peut retrouver encore aujourd’hui. Probablement du fait de l’ouverture tardive au reste du monde. C’est magique.

  • Emy dit :

    Super expo_
    Ce que j’aime dans la culture japonaise présente dans cette expo, c’est la richesse des illustrations qui émane des détails, mêlés à la simplicité des traits.
    Merci

  • MJ dit :

    Ce qui me fascine dans la culture japonaise c’est cette ambivalence entre la fascination pour le beau, le zen et la contemplation d’une part, puis d’autre part cette violence des éléments qui se retranscrit par une certaine détermination face à la mort chez les Hommes. Un pays volcanique, dont le calme peut cacher la destruction.

  • Hélène dit :

    J’ai découvert le Japon d’abord par la lecture de haiku:
    « N’oublie jamais la saveur solitaire des rosée blanches.  » est une petite phrase que j’ai en tête depuis le collège je crois. J’ai eu la chance de visiter ce pays en 2017, quel choc culturel! Quelle gentillesse des japonais!
    C’est un pays de contraste, empreint de tradition et de modernité, avec une gastronomie délicate.
    Merci pour ce concours, je vais faire en sorte d’aller rapidement visiter cette exposition!

  • Estelle dit :

    Merci pour ton article qui met parfaitement en valeur cette magnifique expo ! Ce qui me fascine..tout ! La finesse de leur culture, la capacité d’adaptation incroyable de ce pays, leur histoire étonnante, leur gastronomie. Chaque élément est un voyage, un réel dépaysement..je ne m’en lasse pas !

  • Huong dit :

    Je suis fascinée par leur gentillesse et leur sens du respect

  • Cécile dit :

    Le Japon, vaste sujet, mon pays de cœur. L’étonnement, la surprise, la grâce sont à chaque coin de rue. Que l’on y voyage sous la pluie, le vent, la neige, le soleil, les cerisiers en fleurs, les érables en feu…
    Je crois que le raffinement évoque bien, pour moi, ce merveilleux pays.
    Arf, vivement le prochain voyage là bas !
    Merci à vous pour la visite et le concours ?

  • gauchon dit :

    Resté plus de deux siècles isolé du reste du monde, et baigné par le shintoïsme, le Japon a su dégager de l’observation de l’univers une philosophie de vie matérialisée dans les magnifiques estampes exposées.

  • Rémi dit :

    En plus des estampes japonaises, je suis fasciné par les Haïkus japonais. Ces courts poèmes me transportent par leur simplicité.

     » J’éternue
    Et perds de vue
    L’alouette. »
    Yokoi Yayū

  • Émilie dit :

    Très sympa cette expo visitée à Noël…
    Ce qui me fascine le plus c’est incontestablement ce contraste entre la tradition et la technologie.
    Les buildings collés aux petits temples, les havres de paix dans les jardins et les lumières et sons des villes… Tout ces contrastes déroutants.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Click to access the login or register cheese
Pour continuer à nous lire et à soutenir Lesmondaines, rejoignez la communauté grenobloise !
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield