≡ Menu
On a testé Les Nouveaux Gâteaux au Yaourt! post image

Aujourd’hui je change un peu mes habitudes de pseudo-critique culinaire qui, la papille exigeante, va tester de nouveaux restaus. Aujourd’hui, c’est décidé, je mets la main à la pâte! A moi le moule à cake et le fouet! Sous les conseils avisés de Gaëlle (de la librairie Les Modernes), j’ai fait l’acquisition du deuxième opus de Céline Mennetrier, Les nouveaux gâteaux au yaourt. Un livre, je tiens à le spécifier, GRENOBLOIS! Un buffet à préparer pour les amis sera l’occasion idéale.

10 h du mat, panier et liste des courses à la main, direction le marché des Halles pour faire des courses qui ont de la gueule. Un petit fromage de chèvre par-ci, un bouquet de persil par là, yaourts, bien sûr, à ne surtout pas oublier! Le tour est joué, les ingrédients dans le panier, deux trois coups de pédale et me voilà en cuisine, tablier noué et spatule en bois entre les dents.

Des yaourts artisanaux et un petit fromage de chèvre fermier.

Des œufs à volonté et des champignons de Paris.

Un bouquet de persil et des échalotes.

Une courgette, de la levure chimique et du café soluble.

Du sucre intégral et des noix de GRENOBLE!!

De l’huile d’olive, de la farine et du sucre.

Comme à mon habitude je démarre à 200 à l’heure, recouvre le sol de ma cuisine de farine, commence à remuer, fouetter, ciseler, griller, couper, mijoter, le tout, pour plus d’efficacité, simultanément. Le moment que je préfère, sans aucun doute, étant celui de la marise. Lorsque l’on verse avec amour le fruit de notre travail (souvent une pâte difforme avec des bouts de truc pas très catholiques dedans) dans le récipient final, en imaginant le beau résultat qu’on aura après cuisson. Du moins en espérant une certaine ressemblance avec la photo du livre de recettes…

Mais, je m’étais tellement enflammée au commencement, qu’arrivée au dessert il ne me restait plus qu’un minable fond de sachet de levure chimique (aïe…) et trois noix entières, élément fondamental pour la déco du gâteau noix-café…Pas anéantie, seulement un peu décontenancée, je saupoudre ma pâte qui ne lèvera malheureusement jamais, d’une bonne quantité d’amandes effilées et j’enfourne cette dernière merveille de la nature au four, (en priant quand même qu’elle monte un peu).

Le bilan après dégustation:

Mon cher gâteau aux courgettes et fromage de chèvre n’est pas mal du tout, très moelleux  et goutteux. Il souffre néanmoins d’un manque assez perceptible de verdure…une courgette ronde n’est pas suffisante, en compter 2 pour la prochaine fois. Privilegier les courgettes traditionnelles qui ont plus de matière! Céline conseillait d’ajouter à la farine normale un pot de farine différente. Je vous conseille la farine d’épeautre et de seigle, délicieuses. Pour une consistance encore plus moelleuse, vous pouvez également ajouter de la farine d’Amarante. Eh oui, ça existe! Vous trouverez toutes ces bizarreries farinesques chez les épiceries bio.

Les petites bouchées aux champignons, dont le vrai nom est le gâteau du placard, sont parfaites. On retrouve bien le goût des champignons et du persil. A refaire d’urgence!

Quant à mon fameux gâteau aux noix (et amandes effilées), il est très bon (pour une galette). L’erreur fatale, sans compter le manque de levure et de noix (ce qui commence à faire beaucoup), a été le choix du sucre intégral dont le pouvoir sucrant est très inférieur au sucre de canne. Le mélange noix et café ne m’emballait pas au départ, mais il s’est avéré très réussi.

PS: vous l’aurez compris, à droite des photos ce sont mes tentatives et à gauche l’exemple à suivre 😉

J’ai eu l’occasion de goûter le VRAI gâteau Noix-Café, fait par Céline en personne, après la présentation de son livre à la librairie Les Modernes. Le verdict est sans appel: à tomber par terre. Fondant, sucré juste comme il faut, délicieusement parfumé, en un mot: su-bli-me!!! La preuve que ma marge de progression en cuisine reste assez vaste…Message perso à Céline, tu m’invites quand tu veux, LOL!

Un grand merci à Elodie, la jolie libraire qui travaille chez Les Modernes, pour les superbes photos de la présentation-dégustation (à laquelle je suis malheureusement arrivée en retard, grand défilé oblige).

Après avoir testé ses recettes et beaucoup aimé son livre, j’ai rencontré Céline autour d’un café, pour une petite interview sur le pouce.

Mais qui est Céline?
Céline est une ravissante mère au foyer de trois enfants. Pétillante et passionnée, elle a créé Les nouveaux gâteaux au yaourt après le succès de son premier livre de cuisine, Gâteaux au yaourt, variantes bio. Une occasion de partager l’aventure avec ses enfants, fins gourmets et super testeurs de goûts. La cuisine fait partie de sa vie depuis toujours. Un héritage familial, qu’à son tour elle transmet avec amour à ses enfants.

Sa cuisine?
Sa cuisine est locale, de saison, à base de produits frais et souvent bio. Une cuisine qui sait allier le goût et l’aspect pratique et qui trouve naturellement sa quintessence dans le gâteau au yaourt. Un gâteau très simple, qui ne nécessite pas de balance, car tout se pèse en pots de yaourt. Un gâteau rapide, facile (presque pour tout le monde) et très pratique pour les kermesses et autres fêtes d’écoles ou anniversaires, à ne pas négliger quand on est maman de 3 petits loups.

Ses 3 adresses grenobloises préférées:
Les Modernes et PSO qui sont des copines, et on la comprend 😉
La verticale du jardin, joli fleuriste place Championnet.

Ses 3 adresses gourmandes pour les courses ou se faire plaisir:
Le CasaBio rue Chorier, derrière le marché de l’Estacade.
Le marché de l’Estacade, côté producteurs bien sûr!
Le Festina Lente pour une bouffe entre amis.

Céline n’est pas seulement maman et écrivain, elle tient aussi un super blog, artichaut et cerise noire, où elle nous fait partager son amour de la cuisine et nous donne des super idées de recettes. J’en profite pour vous glisser une petite info à l’oreille. Céline sera une de nos contributrices « Latable » et concoctera bientôt pour Lesmondaines des recettes à base de produits locaux! On a hâte!!

Article publié le 10 octobre par Noemi.
Communicante, bruyante, passionnée et un poil déjantée, je ne peux que te remercier de nous lire et de partager avec nous une vision positive et créative de la vile de Grenoble et de ses talents <3
  • Emilieandlea 10 octobre 2012, 17 05 06 100610

    Un très joli essai pour un bien beau livre.
    En tant que blogueuses culinaires Grenobloises, nous adorons « artichaut et cerise noire » mais malheureusement nous n’avons pas eu la chance de nous rendre à la dédicace.
    A bientôt Les Mondaines.
    Emilie et Léa

    Reply
    • Noemi 10 octobre 2012, 17 05 13 101310

      Merci pour le commentaire! Je ne connaissais pas votre blog mais il a l’air vraiment très bien fait! Super! D’autres blogueuses grenobloises! Au plaisir de vous rencontrer 😉

      Reply
  • Barbara 12 octobre 2012, 9 09 01 100110

    Super article, qui donne juste envie de courrir à la librairie et d’enfiler son tablier.
    Petit bémol cependant, l’emploi de l’expression « pas très catholique » me chagrine.
    Une autre formulation plus laïque la prochaine fois ?
    Bravo pour tout le reste.

    Reply

Leave a Comment

Article précédent :