CULTUREMUSEES GRENOBLOIS

UN MUSÉE, UNE GRENOBLOISE #7 : LE MUSÉE ARCABAS AVEC MAYÄ ET NAT

By 20 juillet 2021No Comments
Pour notre 7e rencontre « Un Musée, Une Grenobloise », nous vous invitons au coeur du massif de la Chartreuse pour y découvrir le Musée Arcabaslogé dans l’église de Saint-Hugues en Chartreuse. C’est avec la sensibilité et le regard de Mayäpraticienne énergétique et de son amie Nathalie, que nous vous partageons une journée bucolique et poétique.
Musée Arcabas
Une invitation à se laisser surprendre par la beauté de ce musée, de sa nature environnante, au détour d’une promenade aux alentours d’un village de Chartreuse, au charme fou.
« Ne visite pas, regarde.
Chasse de ton cœur pour un moment tout qui l’asservît et l’aveugle.
Enlève de ton cœur tout ce qui prend le temps de t’arrêter d’être toi ouvert et disponible »
Pierre Ganne – théologien et philosophe français

Une expérience sensorielle, spirituelle et esthétique en pleine Chartreuse

Passé le Col de Porte et sa station familiale en direction de Saint Pierre de Chartreuse, se dévoile un charmant village et son clocher. En arrière plan, se dressent deux massifs emblématiques que les amoureux de la montagne reconnaîtront à coup sur avec leurs commets taillés dans la roche : le Grand Som et Chamechaude.
musée Chartreuse
Arcabas Isère
Nous voici à Saint-Hugues en Chartreuse (situé à 900 m d’attitude environ), un petit village de 1000 habitants qui s’anime au gré des saisons.
Ralentir le rythme de nos vies urbaines, s’asseoirà la terrasse d’un café pour s’imprégner de l’atmosphère, admirer l’église, observer les randonneurs parés de leurs bâtons de pèlerins, entendre au loin les rires joyeux des enfants s’élever depuis la cour de l’école.
La journée rêvée pour s’accorder une pause hors du temps et pour se reconnecter avec le monde du subtil et des énergies. C’est en compagnie de deux amies, Mayä et Nathalie, que nous partons à la découverte de Saint Hugues et son musée, en commençant par une promenade en nature pour s’imprégner de la magie du vivant, avant de plonger dans l’univers coloré et éclectique d’Arcabas.

Une balade pour se reconnecter aux énergies du vivant

S’ouvrir, écouter, ressentir, prendre son temps, « Il faut regarder pour voir »  comme aimait le rappeler Jean-Marie Pirot, dit « Arcabas ».
Le bruit relaxant du ruisseau, l’odeur du sous bois encore humide, la lumière douce diffusée à travers les arbres centenairesLa nature nous ouvre les bras se révélant sous la lenteur des pas de Mayä et de Nathalie.
Arcabas Isère
C’est grâce aux qualités d’écoute qu’elles nous révèlent des détails subtils, si délicieux.
Une branche recouverte de mousse verdoyante qui laisse s’évaporer une brume légère sous les premiers rayons de soleil.
Balade Chartreuse
L’humidité d’une branche dont émanent qui part en spirale de brume aux premiers rayons de soleil.
Une aiguille de pin en apesanteur qui flotte dans l’air au bout d’un fil tissé par une araignée.
Des gouttelettes de rosées qui viennent dessiner le contour d’une feuille comme un collier de perle soulignerait le cou d’une femme.
balade CHartreuse
Puis, la forêt enchanteresse cède le pas aux grandes prairies fleuries et à ses dizaines de papillons virevoltant dans les airs. Au bout du chemin, le clocher de l’église apparaît, le musée Arcabas et son oeuvre monumentale nous appellent.

Le Musée Arcabas, une ode au sacré dans la vie quotidienne

Le passage de la porte laisse place au silence, comme pour connecter son propre dialogue aux créations d’Arcabas.
« Tant mieux, il n’y a pas besoin de s’y connaître pour aimer »
Voilà ce que pouvait répondre Arcabas à tous les profanes qui n’osaient pas s’intéresser à l’art.
« Prendre le temps et ne pas réfléchir » sont les conseils prodigués par le maître, afin de vivre l’expérience de cette découverte.
Musée Arcabas
A l’instar de la balade matinale dans les bois, c’est en faisant l’éloge de la lenteur et du coeur que l’on peut vraiment voir, ressentir et apprécier cette oeuvre monumentale née au début des années 50.

Voulu, pensé et réalisé par un seul artiste contemporain

Le professeur Arcabas est âgé de seulement 25 ans lorsqu’il rencontre le père Raymond Truffot. Une rencontre qui marque le début d’une aventure à laquelle il consacrera toute sa vie ainsi que le début d’une amitié entre un brillant artiste et un prêtre à l’esprit curieux de arts. Ce dernier lui portera une confiance sans faille jusqu’à sa mort.
C’est ainsi qu’Arcabas développera son oeuvre en 3 registres, en suivant des époques de sa vie très différentes. Au fil de plus de trente années, Arcabas pense et réalise avec talent et humanisme 111 oeuvres pour rendre hommage au lieu, à la vie et au sacré, un sacré qui selon Arcabas s’exprime dans la vie quotidienne.
musée Chartreuse
Musée Arcabas
Créations éclectiques, de la frise sur toile de jute, à la sculpture de l’hôtel, en passant par la création de sublimes vitraux, cet ensemble artistique se place parmi les réalisations les plus abouties de l’art sacré du XXème siècle.
Marié, et père de deux enfants, Jean-Marie Pirot habitera presque vingt ans à Grenoble afin d’y enseigner l’Art. Il choisirason pseudonyme «Arcabas» en 1968, inspiré par deux graffitis d’étudiants tagués sur les murs de l’École : «Arc-en-ciel» et «A bas Malraux!».

L’expérience avec Mayä : l’art comme source d’énergie

Mayä grâce à son éclairage empreint de sensibilité, nous guide dans cette découverte. Elle est praticienne énergétique, psycho émotionnelle et corporelle sur Grenoble, elle accompagne au quotidien des personnes qui font face à des difficultés ou des déséquilibres dans leurs quotidien.
La nature et la créativité sont des sources d’inspiration fondamentales pour ses accompagnements. Elle aime s’immerger dans des lieux sacrés pour trouver du sens, chercher des symboles et puiser l’énergie de vie qu’elle retransmet dans ses soins.
Musée Arcabas
Arcabas est pour elle un peu sa Madeleine de Proust. Un lien spécial qu’elle entretient avec cet artiste grâce à sa grand-mère qui était une grande amatrice des vitraux d’Arcabas que l’on peut également admirer à la Basilique du Sacré Coeur de Grenoble.
musée Chartreuse
Audace et liberté sont les reflets de l’oeuvre d’Arcabas, des mots qui résonnent en Mayä et Nathalie, elles qui ont décidé d’explorer le monde de la spiritualité, de la beauté du vivant pour nourrir leur lumière intérieure. Leurs mains comme happées par une énergie divine dansent avec les oeuvres…
Une découverte qui allie sortie culturelle et promenade champêtre, à vivre entre ami-es ou en famille, au détour d’un chemin de randonnée, d’un pique-nique ou d’un déjeunerdans un restaurant de Saint-Hugues.
Musée Arcabas en Chartreuse
Eglise du hameau Saint-Hugues-de-Chartreuse
38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse
Tel : 04 76 88 65 01Horaires : ouvert de 10h à 13h et de 14h à 18h, fermé le mardi.
Entrée gratuite
Retrouvez tous les musées du département ici : musees.isere.fr
Suivez toutes les actualités sur Facebook et Instagram

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

N'en perdez pas une miette !

Rejoignez la communauté en vous inscrivant à la news Lesmondaines

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3