Skip to main content
CULTURE & MUSÉESSORTIR

Coups de cœur au Musée #6 – Georgette Agutte, artiste et collectionneuse

By 9 février 2023avril 11th, 2024No Comments

Femme artiste collectionneuse Matisse Marcel SembatC’est une adresse un peu particulière que nous vous invitons à découvrir aujourd’hui. Suivez-nous dans les collections exceptionnelles du Musée de Grenoble : du 17e au 20e siècle, nous vous proposons un temps de pause devant nos six œuvres coups de cœur, au rythme d’une par mois.

Pour ce sixième et dernier épisode, nous terminons en apothéose notre visite au Musée grâce à l’œuvre d’une femme artiste hors-du­-commun, Georgette Agutte. Intelligente et douée, elle est reconnue à son époque pour son style unique et novateur, mais également pour la collection d’art exceptionnelle acquise par son mari et elle.

Musée de Grenoble Les Mondaines Georgette AgutteL’art comme une évidence

Fille de peintre, Georgette Agutte est initiée à l’art dès son plus jeune âge, d’abord en sculpture, puis en peinture. Grâce à son premier époux, le critique d’art Paul Flat, elle est acceptée en tant qu’élève libre à l’École des beaux-arts de Paris dans le cours de l’artiste Gustave Moreau. Petite révolution, elle est l’une des premières femmes à être admise dans cette vénérable institution… Qui finira par accepter officiellement les femmes en tant qu’élèves quatre ans plus tard, en 1897.

Femme artiste collectionneuse Matisse Marcel SembatDans l’atelier de Moreau, elle rencontre Henri Matisse qui devient l’un des ses plus proches amis. Ce dernier la pousse à une peinture plus libre, aux couleurs éclatantes. Peu à peu, elle se fait une réputation et participe à différents Salons avec succès. Elle expose à plusieurs reprises dans les galeries parisiennes à la mode, Georges Petit, Druet et Bernheim-Jeune

Musée de Grenoble Les Mondaines Georgette AgutteLes couleurs de la nouveauté

En 25 ans de carrière, elle crée plus de 800 œuvres et doit faire face à des critiques aussi élogieuses que brutales, comme celle de ce journaliste de La Renaissance politique, littéraire et artistique le 14 mars 1914 : « Que Madame Georgette Agutte ait du talent, voilà qui n’est pas en cause, ni même qu’elle ait de l’originalité. Mais, tout de même, il est assez piquant qu’une femme, qu’une simple femme ait pu innover au point d’ajouter, en quelque mesure, à la technique picturale. »

Femme artiste collectionneuse Matisse Marcel SembatCette technique innovante, c’est celle de l’utilisation du fibrociment comme support. La surface rugueuse, sans préparation, permet d’obtenir des couleurs vives et mates qui tranchent avec le rendu habituel sur toile. Pour cette coloriste passionnée par les contrastes, le fibrociment est une véritable évolution technique.

Femme artiste collectionneuse Matisse Marcel SembatFormée d’abord à la sculpture, Georgette Agutte construit ses portraits et ses nus en volume, jouant sur les couleurs complémentaires et les oppositions fortes, notamment entre bleu et orange dans son tableau des Femmes aux oranges. Inspirée par ses amis artistes, elle travaille souvent en écho avec d’autres œuvres, en particulier avec les natures mortes de Matisse.

Musée de Grenoble Les Mondaines Georgette AgutteL’amour de l’art

Georgette Agutte va également devenir l’une des grandes collectionneuses de son époque, avec son deuxième époux Marcel Sembat. Homme politique de la IIIe République, proche de Jaurès et de Blum, il est un ardent défenseur de l’art moderne qu’il n’hésite pas à défendre à l’Assemblée Nationale. En avance sur son temps, il encourage la carrière de son épouse et c’est à deux qu’ils acquièrent des œuvres de leurs amis artistes.

Malheureusement, le bonheur de ce couple hors-norme s’arrête brutalement le 5 septembre 1922, Marcel succombe à une hémorragie cérébrale dans leur chalet de Chamonix. Georgette ne peut lui survivre, elle se suicide en laissant cette lettre bouleversante : « Ma vie est terminée avec lui. Par lui j’avais le bonheur, je l’ai eu amplement, je n’ai pas à me plaindre, mais sans lui la lumière est morte. Adieu. Voilà douze heures qu’il est parti. Je suis en retard. »

Femme artiste collectionneuse Matisse Marcel SembatDans ses dernières volontés, elle fait don de leur collection extraordinaire à un musée de province : seul le Musée de Grenoble est à l’époque en capacité d’accueillir les centaines d’œuvres du legs Agutte-Sembat. Dans celui-ci, une clause oblige le musée à exposer dans une salle dédiée les œuvres de Georgette pendant 100 ans… c’est-à-dire jusqu’en 2023. Clairement, on espère que ce centenaire ne signera pas la disparition de cette artiste géniale des galeries du Musée de Grenoble, on croise les doigts !

 

Musée de Grenoble

Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h 30, sauf le mardi
5 place Lavalette, Grenoble04 76 63 44 44
SiteFacebookInstagram

Une série proposée en collaboration avec le Musée de Grenoble

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

N'en perdez pas une miette !

Rejoignez la communauté en vous inscrivant à la news Lesmondaines

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3