Skip to main content
CULTURE & MUSÉESSORTIR

Nos coups de cœur au sommet – Rencontres Ciné Montagne 2023

By 6 novembre 2023avril 11th, 2024No Comments

Si l’on croit que les Rencontres Ciné Montagne ne sont organisées que pour les freeriders et autres grimpeurs de l’extrême, on se trompe. C’est ce qu’on cherchera à démontrer à travers le programme de cette 25e édition, qui se tiendra au Palais des sports du 7 au 11 novembre 2023.

Les Rencontres Ciné Montagne fêtent leurs 25 ans cette année. Pour l’occasion, cette édition, qui se tiendra au Palais des sports du 7 au 11 novembre 2023, revêt ses habits de fête. Des habits fluos en l’occurrence. De fait, le premier étage du Palais des sports sera entièrement dédié à une exposition vraiment réjouissante, « 80’s La montagne fluo », dont les couleurs ultra flashy des années 1980 chatouilleront la fibre nostalgique des uns et amuseront les autres. Pour que la fluorescence des combinaisons ne reste pas figée sur les clichés d’époque, le festival a même eu la riche idée d’organiser des concours de déguisements, animés par l’équipe de Turbodancing. Laquelle passera ses vinyles les plus adaptés à la décennie célébrée pendant les « soirées spéciale fluo », les jeudi, vendredi et samedi.

Notre sélection coup de cœur 

Dans notre sélection des films du festival, hautement subjective, comme toujours, nous avons voulu montrer que la montagne, qui est bien sûr toujours au cœur du propos, s’accompagne des tonalités les plus variées. Oui, il y a de la performance et des images spectaculaires dans la plupart des films du festival – et c’est tant mieux car c’est aussi ce que viennent chercher de nombreux adeptes de sensations fortes – mais il peut aussi y avoir de la tendresse, de l’humanité, de la poésie voire de la politique. La preuve dans ce tour d’horizon qui vous présente un film par jour de festival.


Mardi 7 novembre, FRILUFTSLIV, LA VIE AU GRAND AIR – 20’

« Son objectif dans la vie, c’est de rider les pentes les plus difficiles en snowboard. » Voilà comment Paola décrit son compagnon Victor au début du court-métrage. Or, le projet du couple est aux antipodes de ce type d’exploit puisqu’il décide de traverser les 150 km du Parc National de Hardangervidda à ski pulka. Sur le territoire la plus plat de Norvège donc ! Et ce, en embarquant leur fils de trois ans dans l’aventure. On rit volontiers avec Paola de voir les premiers pas à ski du snowboarder professionnel. La force de ce film est de savoir ainsi nous immerger dans cette vie de famille au grand air.

Paola de le Rue


Mercredi 8 novembre, RISE WITH JULIETTE WILLMANN – 20’

L’humilité qui se dégage de l’entreprise de Juliette Willmann est en mesure de séduire jusqu’à ceux que l’idée de performance exaspère. La protagoniste du film n’hésite pas à mettre en avant ses fêlures en se livrant à une réflexion introspective à laquelle la blancheur immaculée des paysages qu’elle traverse semble donner du relief. Le ton du propos tranche ainsi avec le caractère extrême de l’aventure. Une manière de réconcilier les férus d’exploits montagnards et les amateurs d’émotions simples, à vocation universelles. Autrement dit, pas besoin de pratiquer le freeride pour se reconnaître dans la démarche de la sportive qui décide de prendre un nouveau départ et s’en explique en toute transparence.

Clustr Films


Jeudi 9 novembre, CAP SUR EL CAP – 52’

Dans la série « les passionnés de montagne sont attachants », Cap sur El Cap se positionne plus que favorablement. Les six grimpeurs que l’on suit dans le film forment une petite bande d’ami.e.s dont on aimerait faire partie (si on s’était effectivement mis à l’escalade comme prévu il y a dix ans…). Généreux, tendres, drôles et… écolos ! Leur objectif hautement sportif, grimper la paroi de leur rêve, en l’occurrence, El Capitan, aux États-Unis, doit se faire en minimisant au maximum leur impact environnemental. Quand la performance porte un message si hautement salutaire, on ne peut que valider. D’autant plus que le message n’est pas véhiculé via un didactisme forcené mais plutôt grâce à l’énergie vraiment communicative des protagonistes.

Solidream


Vendredi 10 novembre, ICE MERCHANTS – 14’

Dans ce court métrage d’animation, le vertige ne vient pas seulement de la position en nid d’aigle de la petite maison au centre du film. Il est aussi provoqué par la poésie qui se dégage du dessin d’animation et par sa capacité à rendre palpable, justement, cette idée de vertige. Un enfant qui fait de la balançoire au-dessus du vide, un père qui se tient au bord d’une plateforme… Tout intrigue et émerveille dans ce petit bijou crayonné dont les teintes se promènent entre les rouges et les gris. Le parti-pris de l’épure, loin d’appauvrir le propos, sert le déploiement de l’imaginaire. Vraiment, on adore !

 

Samedi 11 novembre, INSEPARABLE MYIA – 12’

Dans ce joli court métrage qui invite à la contemplation, la montagne, et la nature en général, tient lieu de dernier rempart pour la défense d’une langue, le Squamish. Myia Antone, la protagoniste, fait partie des trente dernières personnes à la parler. Son regard sur son environnement est celui d’une Amérindienne cherchant à préserver sa culture. Ce qu’elle fait, notamment, en enfourchant son VTT pour sillonner les sentiers de son pays. On découvre donc que la pratique d’un sport outdoor peut accompagner une quête mémorielle d’une infinie profondeur. Très beau.

Andrew Harrison Brown


Les valeurs sures 

Que les habitués du festival ne s’alarment pas. Si la fête aux couleurs des 80’s s’invite aux Rencontres Ciné Montagne, les valeurs fondatrices de l’événement restent bien en place. En premier lieu, on trouvera, comme toujours, une très belle sélection de films offrant sur la montagne et ceux qui la pratiquent une véritable myriade de points de vue.

De nombreux sportif.v.e.s de la montagne seront présents pour parler de leurs disciplines respectives sur le plateau après les films ou lors des apér’haut, en comité plus restreint (pensez à vous inscrire au préalable d’ailleurs).

Enfin, les tartiflettes et autres verres de l’amitié sont toujours de la partie. Les food-trucks pourront accueillir les spectateurs pendant les fameux entractes organisés entre les projections. De jolies pauses pendant lesquelles on échangera sur des films à la diversité réellement inspirante.

Palais des Sports, 14 Bd Clemenceau, Grenoble
Du 7 au 11 novembre 2023

Billetterie
Site web 

Un article en partenariat média avec la Ville de Grenoble

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

N'en perdez pas une miette !

Rejoignez la communauté en vous inscrivant à la news Lesmondaines

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3