#CHEZMOISLOW

LIQUIDE VAISSELLE MAISON, LA RECETTE AU SAVON DE MARSEILLE

By 25 février 2020 avril 2nd, 2020 No Comments

Fabriquer son propre liquide vaisselle maison vous semble un geste dérisoire face à l’ampleur des enjeux climatiques et environnementaux d’aujourd’hui ?

Ça tombe bien, car faire ses propres produits d’entretien a bien d’autres avantages que le simple geste, néanmoins nécessaire, pour la planète.

liquide vaisselle maison

Les avantages de fabriquer son liquide vaisselle maison

En effet, en raison d’une liste d’ingrédients restreinte et du choix consciencieux desdits ingrédients, cela nous permet de fabriquer des produits beaucoup moins nocifs pour la santé, voire totalement inoffensifs.

On réduit, par la même occasion, la quantité de nos déchets en réutilisant le même contenant mais aussi en utilisant des ingrédients naturels, non polluants.

Deuxièmement, et pour les mêmes raisons, on réalise des économies non négligeables. Les ingrédients nécessaires à la fabrication sont des produits d’usage courant qui, souvent, se trouvent déjà dans nos placards.

Troisièmement, fabriquer ses propres produits ménagers peut être fun ! Pourquoi ne pas occuper une journée pluvieuse à faire en famille ou en solo son propre liquide vaisselle ?

Liquide vaisselle maison au savon de Marseille

Pour réaliser notre propre liquide vaisselle, nous avons testé plusieurs recettes, avec plus ou moins de succès. La recette que nous avons retenue provient de Planète Healthy, dont voici les ingrédients et proportions. N’hésitez pas à nous partager la vôtre en commentaire.

liquide vaisselle maison savon de MarseilleLes ingrédients

  • 0,8 litre d’eau bouillante
  • 50g de savon de Marseille
  • 1 cuillère à s. de savon noir
  • 1 cuillère à s. de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à s. de vinaigre d’alcool
  • 1 cuillère à s.de cristaux de soude
  • Une dizaine de gouttes d’huile essentielle

1/ Faites chauffer l’eau, puis incorporez 50 grammes de savon de Marseille

Si vous avez des copeaux de savon de Marseille déjà prêts à l’emploi, pas besoin de râper votre pain de savon de Marseille. Dans le cas contraire, il faudra vous armer d’une once d’huile de coude.

Remuez bien la préparation afin de dissoudre totalement le savon dans l’eau.

Le savon de Marseille est hypoallergénique et tout à fait adapté pour le contact avec la peau. Dans sa version verte, enrichie à l’huile d’olive, il possède des vertus nourrissantes, apaisantes et protectrices.

liquide vaisselle maison2/ Ajoutez une cuillère à soupe de savon noir

Le savon noir est un produit 100% biodégradable, naturel et écologique. Il a par ailleurs de multiples propriétés : sans danger pour la santé il est nettoyant, assainissant, dégraissant et nourrissant. Que du bonus !

3/ Ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est l’allié de votre routine ménage car, lui aussi, a de multiples talents. Efficace pour dissoudre le calcaire, détacher et enlever les odeurs des tissus, faire briller les vitres et la vaisselle, aider à enlever la rouille, jouer le rôle d’adoucissant pour le linge mais aussi très efficace en guise d’après-shampoing grâce à ses pouvoirs démêlants… qui l’eût cru ?

C’est le super produit qui vous permet de tout faire, sauf une vinaigrette peut être…

4/ Ajoutez le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est connu pour son action blanchissante pour les soins bucco-dentaires mais aussi pour soulager les brûlures d’estomac. En cuisine, il peut remplacer la poudre à lever, réduire le temps de cuisson des légumes secs et aider à laver les crudités.

Il a un pouvoir nettoyant que ce soit pour désincruster casseroles et grilles de barbecues, plaques de four, ou faire briller éviers et douches. Il absorbe les mauvaises odeurs et son action est vraiment cool pour revivifier nos vieux tapis. C’est l’ingrédient indispensable à avoir toujours chez soi.

5/ Ajoutez les cristaux de soude

Moins connus que le bicarbonate, les cristaux de soude sont pourtant de la même famille. A ne surtout pas confondre avec la soude caustique qui est un produit dangereux, les cristaux de soude sont fabriqués à base de sel et de craie.

Plus agressifs que le petit frère bicarbonate, il est conseillé de les manipuler avec précaution (des gants feront très bien l’affaire). Leurs pouvoirs sont dégraissants et désinfectants. Excellents antitarte et anticalcaire, ils renforcent l’action nettoyante.

liquide vaisselle maison6/ Ajoutez des huiles essentielles, max 10 gouttes

Les huiles essentielles sont toutes différentes et avec des propriétés uniques et fabuleuses. Ici, nous avons choisi le citron et la menthe poivrée pour leur senteur fraîche et “effet Mr Propre”. A vous de voir, selon les contre-indications de chacune, lesquelles vous pouvez utiliser dans votre liquide vaisselle.

Liquide vaisselle maison VS liquide vaisselle industriel

Depuis l’arrivée de la version mini de 500ml, les liquides vaisselle les plus consommés sont les formules concentrées.

Lorsque l’on prend la peine de lire une étiquette de liquide vaisselle industrielle, on s’aperçoit rapidement de deux choses.

1/ Aucune mention des ingrédients

Contrairement aux produits cosmétiques, qui font mention d’une ribambelle d’ingrédients aux noms inconnus et incongrus, pas d’ingrédients à proprement parler au dos de nos liquides vaisselle.

En matière de détergent, la seule obligation de mention des ingrédients doit figurer sur le site web du fabricant. Ultra-pratique pour le consommateur !

Au dos des étiquettes, on parle de “composition” qui se divise en agents de surface anioniques, amphotères et non ioniques. C’est très clair voire transparent que même si ces produits sont en contact avec notre peau, les fabricants ne sont pas soumis aux mêmes contraintes sanitaires.

Pour comprendre ce qui compose nos liquides vaisselle, nous avons donc fait la pénible démarche de nous rendre sur les sites des deux produits en notre possession.

A la recherche de la composition des liquides vaisselles industriels

Le premier, la marque numéro 1 des supermarché low cost et l’autre une marque « écolo” vendue un peu partout dans les supermarchés.

Chez la grande marque low cost, pas de chance, après quelques redirections et un site en allemand, la page demandée ne sera jamais trouvée, oups…

Chez la marque écolo, nous avons pu obtenir la liste des ingrédients, après avoir bien cherché sur le site et soumis une requête de téléchargement de pdf, quelle technologie !

Le saint graal pdf entre nos mains, nous nous sommes retrouvées face, comme vous pouvez l’imaginer, à une liste de compositions chimiques qui restaient des plus opaques.

Les ingrédients des liquides vaisselles industriels

Un ingrédient après l’autre, nous avons passé en revue cette merveilleuse liste, à priori inoffensive, et nous sommes tombées sur le Sodium Laureth Sulfate.

Tout d’abord, ce composé appartient à la famille des Sulfates, ce qui n’est pas très bon signe.

En creusant, on s’aperçoit que ce super composant qui permet à notre liquide vaisselle de faire tout plein de jolies bulles, nettoie tellement bien notre peau, qu’à chaque nouvelle utilisation, la couche protectrice de notre épiderme se fait la malle.

liquide vaisselle maisonEn gros, en plus de la graisse de nos assiettes, le super sulfate ponce nos mains et l’invisible pellicule qui les protège si bien des agressions.

Son petit cousin, Sodium Lauryl Sulfate, également présent dans la composition de notre liquide vaisselle écolo, est bien plus agressif encore et peut être classé au rang des perturbateurs endocriniens. Fortement corrosif, il est généralement utilisé pour les nettoyages industriels des sols…

Une question se pose alors ?

Quid de l’utilisation conseillée des gants de vaisselle ? En fouillant dans ses souvenirs, qui n’a pas l’image d’une mère ou d’une grand-mère faisant la vaisselle adoubées de ses jolis gants ménagers rose ou jaune fluo ? Au final, elles n’avaient peut-être pas totalement tort…

Mention spéciale aux étiquettes, avec des arbres partout, des petits papillons qui virevoltent dans les airs ou un petit grillon vert souriant… si ça n’est pas du greenwashing…

2/ Posologie et conseils d’utilisation

Deuxième point d’inquiétude, celui-ci beaucoup plus simple d’accès: les conseils d’utilisation. Personne ne se doute que pour utiliser un produit de si grande consommation, l’on ait besoin de précautions d’emploi, et pourtant on va apprendre quelque chose d’important sur le dosage recommandé.

L’un conseille d’utiliser une cuillère à café diluée dans 3 litres d’eau et l’autre dans 5 litres. Une cuillère à café dans 5 litres d’eau…

Que celui qui ne se lave pas les mains avec le liquide vaisselle jette la première éponge ! Que celui qui met le produit directement sur l’éponge et qui en ajoute au fur et à mesure de l’avancement de sa vaisselle aussi !

Avec 1 cuillère à café dans 5 litres d’eau, l’effet moussant que nous recherchons risque d’être bien nuancé.

En conclusion

Nous venons de voir que fabriquer son liquide vaisselle maison est rapide et peu coûteux. Cela vous évitera de vous exposer à des produits chimiques nocifs pour vous-mêmes et la planète.

A bien y réfléchir, même si on a peu de temps à y consacrer et que l’on demeure dans le camp des climatosceptiques et pollution-friendly, c’est plutôt une bonne idée, tout comme passer au vrac et faire ses courses en local.  Des gestes qui comptent et qui sont loin d’être anodins…

Cet article est écrit grâce au soutien de Grenoble Alpes Métropole <3

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour continuer à nous lire et à soutenir Lesmondaines, rejoignez la communauté grenobloise !
Click to access the login or register cheese
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield