CULTUREET AILLEURS

LE PIANO DE THOMAS, VOYAGE EN DESTINATION INCONNUE

By 3 janvier 2020 janvier 8th, 2020 One Comment

Histoire singulière, celle Thomas Perron, un pianiste au destin hors du commun. Jeune prodige, il va construire son parcours en suivant son instinct, et non la raison. Un parti-pris fort et assumé qui se traduit, aujourd’hui, par un nouveau spectacle qui se veut inclusif, accessible et totalement surprenant.

Thomas PerronThomas Perron, l’enfance d’un prodige

Pris de passion pour cet instrument qui semble “avoir toujours fait partie de lui”, il entre au Conservatoire de Grenoble à seulement 7 ans et en sort, diplômé, à 12 ans. Un incroyable exploit.

Comme une évidence pour lui qui joue du piano, accroché avec des draps qui lui soutiennent les lombaires, plus de 10 heures par jour. A 12 ans, le jeune Thomas compte déjà plus de 100 concerts à son actif.

Le Piano de Thomas

Il est si jeune qu’il lui faudra une dérogation spéciale du ministre de la Culture pour intégrer le prestigieux Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont l’âge minimum requis est de 16 ans. 3 places pour 800 candidats venus du monde entier et Thomas est admis au CNSM sans sourciller.

A seulement 12 ans il part ainsi, plusieurs fois par semaine, à la capitale, seul, avec le désir ardent de jouer, apprendre et maîtriser cet art sous toutes ses facettes.

Thomas PerronUn appétit vorace et une passion qui l’amènent à donner des concerts sur tous les continents, mais aussi à découvrir un aperçu de la destinée des grands pianistes. Solitude et déracinement permanent, au sein d’un milieu en vase clos.

Petit à petit, une réflexion nouvelle, à contre-courant, et commence à se frayer un chemin dans son esprit, qui l’amènera à un point de rupture.

A la croisée des chemins

Adolescent, après avoir joué dans les plus belles salles internationales, Thomas ne s’imagine pas poursuivre sa carrière de concertiste dans ce milieu si particulier.

En virtuose du piano, il joue un répertoire prestigieux pour un public de privilégiés, mais il regrette, chaque jour, que sa musique ne soit pas accessible au plus grand nombre. Un univers bourgeois et élitiste, très exigeant, dans lequel il ne se voit pas construire ni une vie épanouie, ni une famille heureuse.

A tout juste 18 ans, il prend alors la décision d’arrêter la scène et de passer un Diplôme d’Etat qui lui permet d’enseigner le piano et de transmettre sa passion autrement.

Le piano de Thomas

Crédit photo Julrophoto

Vulgariser le piano et le partager au plus grand nombre, tel est le questionnement qui ne le quittera plus. Il rêve alors de sortir le piano des salles de concert, pour le rendre accessible, le démocratiser.

Une réflexion qui le conduira à composer ses propres musiques et à s’éloigner du répertoire classique, qu’il connaît sur le bout des doigts. A la trentaine, il renoue avec le public, mais différemment.

Il joue aux bords des lacs, en haut des sommets enneigés et dans des lieux atypiques, tout en continuant à enseigner et à composer de la musique de films.

Le Piano de Thomas

Puis, de fil en aiguille, il imagine mettre en scène sa musique dans un spectacle, sous forme de performance. Aujourd’hui, Thomas Perron allie piano, danse et image pour nous proposer une expérience unique.

Lui au piano, joue ses propres compositions. A ses côtés, Marion Isicato, une jeune danseuse, vient traduire la musique en gestes et en chorégraphie. Victor Languin et Julien Menut nous plongent dans un univers onirique grâce à des projections vidéos et des jeux de lumières féériques.

Thomas Perron pianisteUn récit choral mis en scène par Jean-Vincent Brisa, où tous nos sens sont en éveil. Une invitation au voyage au grès des mélodies qui s’enchaînent.

Un spectacle à l’image de Thomas, intense, généreux et touchant. Un très joli moment d’évasion et de poésie dont chaque note retrace le parcours si incroyable de ce Grenoblois engagé et talentueux.

Un spectacle idéal pour commencer l’année en musique dont vous pourrez profiter les 17 et 18 janvier prochain, tout près de chez vous 😉

Retrouvez ses prochains concerts ici et réservez votre place en ligne.

Le Piano de Thomas
Site web / Facebook / Insta

Commentaires

  • BRUANT Catherine dit :

    Le piano de Thomas
    Ce jeune virtuose me rappelle un certain François- René Duchâble, premier prix de piano à 13 ans, soliste concertiste à travers le monde qui à la cinquantaine abandonne récitals classiques et concerts pour partager la musique avec le plus de gens possible lors de concerts informels accompagné soit de danseurs, soit de récitants mélangeant alors tous les genres de culture.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour continuer à nous lire et à soutenir Lesmondaines, rejoignez la communauté grenobloise !
Click to access the login or register cheese
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield