À LA MAISONGREEN DIYSLOW

ZÉRO DÉCHET : COMMENT RÉUTILISER VOS ÉPLUCHURES ?

By 10 décembre 2020mars 22nd, 2021No Comments

Qui a dit que les épluchures devaient terminer dans la poubelle ? Suppressions des emballages, solutions biodégradables, recyclables, compostables… Face à la crise écologique, de nouveaux concepts de vie viennent contrer la surconsommation traditionnelle.

S’il existe de nombreuses alternatives telles que réaliser ses propres décorations de Noël, acheter ses vêtements d’occasion, ou encore adopter un lombricomposteur…Comment s’y prendre lorsqu’il s’agit de réduire ses déchets alimentaires ? Il faut dire que cela pose question. Chaque année, nos déchets alimentaires représentent 30 % du contenu de nos poubelles selon l’Agence de transition écologique (Ademe).

La solution réside peut-être dans la conservation de nos épluchures ! De la cuisine aux cosmétiques, en passant par le jardinage, nous vous livrons de nombreux conseils pour éviter de mettre dans votre poubelle ces butins sous-estimés…

Quand y’en a plus, y’en a encore

C’est un reflex tellement classique que l’on n’y prête plus attention. On mange une cerise, on jette la queue et le noyau. Avant de croquer dans une pomme, on met ses épluchures dans la poubelle… 

Et pourtant, ces restes auraient pu connaître un destin plus réjouissant. Ce n’est d’ailleurs pas Christophe Aribert, chef du restaurant gastronomique 2 étoiles la Maison Aribert à Uriage, qui dira le contraire.

Celui qui définit son équipe comme des « ayatollahs du gaspillage » se veut formel. « Par respect pour l’environnement mais aussi pour les gens qui n’ont pas accès à l’alimentation, on met un point d’honneur sur le recyclage. On place tout ce qui nous reste dans une machine et on fait du compost en 24 heures. On recuit tout ! » 

Alors que certains restaurants ont adopté ces bonnes habitudes, et réutilisent leurs aliments et leurs épluchures, notamment grâce à des techniques appropriées…comment s’organiser à la maison ?

Selon Christophe Aribert, adopter ces reflexes demande de passer par différentes étapes. « Avant tout, il faut acheter des légumes venus de l’agriculture raisonnée ou biologique, car c’est sur la peau que l’on trouve le plus de pesticides. On range ensuite ces produits par ordre d’arrivée et on tente de les travailler le plus vite possible après l’achat. Plus on laisse ces légumes au frais, plus ils perdent leur goût et leur vitamine…. Et puis, on ne sait pas quand est-ce qu’ils ont été ramassés ! » 

Après avoir épluché ses légumes, le chef conseille de « placer les épluchures dans des couvercles » et de les garder « deux ou trois jours au congélateur ». 

Et côté gustatif, quelles sont les épluchures les plus intéressantes ?

« Il ne faut pas hésiter à utiliser la pomme de terre ou la carotte pour en faire des frites ou des chips. Pensez aussi aux premières peaux des choux et des poireaux ! Évidemment certaines peaux ne sont pas vraiment bonnes à consommer comme celles de la betterave, de l’aubergine, ou encore de la courge qui est poreuse. » 

La recette du chef : « Consommé et salade de fenouil et carottes »

Ingrédients :

  • 3 carottes et 1 fenouil
  • De l’huile d’olive
  • Du *tamari
  • Du curcuma
  1. Retirez les deux premières peaux du fenouil, réservez pour le consommé
  2. Émincez le cœur et le vert du fenouil
  3. Épluchez les carottes, réservez les épluchures pour le consommé
  4. Râpez vos carottes
  5. Assaisonnez le fenouil et les carottes râpées d’huile d’olive, de tamari et de curcuma
  6. Ajoutez les épluchures et les deux premières peaux du fenouil dans une casserole
  7. Faites bouillir à hauteur avec de l’eau, en cuisson lente, pendant 35 à 40 minutes, voire une heure. Il faudra ensuite réduire le consommé et s’en servir comme sauce pour agrémenter cette salade composée du fenouil émincé et des carottes râpées. Autre option, avant de réduire le consommé, vous pouvez y faire cuire des pâtes.

*Le tamari remplace le sel, il est riche en vitamine B12 et bon pour la santé car il permet de manger moins salé.

Les épluchures, des soins de beauté naturels 

S’il est courant de voir des marques de cosmétiques confectionner leur crème à base d’avocat, d’orange, de carotte…ce n’est pas pour rien ! La nature regorge de bienfaits. 

En plus de vous permettre de prendre soin de vous, faire des épluchures votre atout beauté sera le moyen idéal pour réaliser de véritables économies. 

Saviez-vous par exemple que les épluchures de courgette ont des effets anti-rides ? Elle ont en effet une action antioxydante et hydratante ! Vous pouvez les utiliser en faisant un masque à base de farine et d’huile. L’idée est ensuite de mixer ces éléments et de poser le mélange sur votre visage environ 20 minutes.

Toujours pour le visage, on ne peut que vous conseiller d’opter pour la peau d’avocat qui a une action réparatrice. Elle est en effet riche en vitamine A et E et aide également à réduire les taches. Il suffit de la poser dix minutes sur le visage puis de rincer à l’eau.

Certaines épluchures sont également très utiles pour les cheveux comme la peau de banane. Dotée de potassium, elle nourrit et rend les cheveux brillants. Il est possible de l’utiliser mixée avec trois aliments (dont on ne vante plus les mérites) : du jus de citron, un jaune d’œuf et un peu de miel. 

Des pouvoirs secrets pour le jardin 

Utiles en beauté, mais pas que, les peaux de banane et les épluchures de manière générale sont adaptées à votre potager et vos plantes d’intérieur.

Les bananes viennent remplacer l’engrais chimique par exemple ! Plantez une peau au pied d’un rosier, d’un pied de tomates ou d’aubergines… vous verrez qu’ils grossiront plus vite.

Ces lamelles de bananes devraient également éloigner les parasites. 

Notez aussi que le concombre est craint par des nuisibles comme les gastéropodes. Vous pouvez ainsi utiliser ces épluchures pour faire fuir les escargots et les limaces. D’ailleurs, lorsque le concombre est associé à des carrés de film d’aluminium, il libère une odeur détestée par les nuisibles. Oust !

Pensez également aux coquilles d’œufs, qui peuvent devenir des godets pour réaliser les semis. C’est très facile ! Il vous suffit d’utiliser des coquilles d’œufs découpées à la manière d’un œuf à la coque. Vous pourrez ensuite les remplir de terreau et semer vos graines à l’intérieur. Munissez-vous d’une boite à œufs, et mettez le tout à l’intérieur pour pouvoir les déplacer facilement.

Alors, n’attendez plus pour découvrir les vertus de ces déchets pas comme les autres !

– Un article co-réalisé avec Marion –

Cet article est écrit grâce au soutien de Grenoble Alpes Métropole <3

Click to access the login or register cheese

N'en perdez pas une miette !

Rejoignez la communauté en vous inscrivant à la news Lesmondaines

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3

x Logo: ShieldPRO
Ce Site Est Protégé Par
ShieldPRO