Skip to main content
CULTURE

DJ BERNADETTE, LA GRENOBLOISE OLD SCHOOL DANS L’AIR DU TEMPS

By 20 mai 2021juin 24th, 2021No Comments
Bernadette arbore toute sa panoplie

©Jim Prunier photographie

Quelle rencontre rafraîchissante que celle de Dj Bernadette, alias Chloé ! Un look vintage, de jolies boucles, de grandes chaussettes de couleur…Voilà toute la panoplie qui définit le personnage de Bernadette. En  cinq ans à peine, la jeune femme de 27 ans s’est imposée sur la scène électronique locale, avant de gagner en notoriété nationalement. Avec beaucoup d’humilité, elle nous a raconté son parcours.

Une rencontre déterminante, The Dare Night 

Si l’amour de Chloé pour la musique a commencé très jeune, au conservatoire, où elle a étudié la harpe pendant douze ans, celui pour les musiques électroniques est arrivé bien plus tard.

En 2014, alors qu’elle entame des études dans l’audiovisuel, Chloé rencontre l’équipe de The Dare Night, l’un des collectifs électroniques phares de Grenoble avec lequel elle tisse des liens d’amitié.

Quelques temps après, la petite troupe décide de participer à une soirée électronique à Bordeaux à laquelle ils convient la jeune femme. Les musiques électroniques, l’ambiance, la scénographie…tout se veut être une véritable épiphanie pour Chloé qui décide très vite d’approfondir ses connaissances dans le domaine.

Dj Bernadette fait partie de la nouvelle génération de DJ français

©Jim Prunier photographie

Jacques et Bernadette

En 2015, Chloé intègre l’équipe de The Dare Night, achète sa première table de mixage, puis plus tard des platines d’occasion.

En toute autonomie, elle se forme aux bases de la discipline et fini par créer avec Redda Mazigh, cofondateur du collectif, le duo Jacques et Bernadette…un nom plein de dérision qui incarne selon eux « le rétro dans le futur ». Le duo se produit alors dans différentes villes et gagne en compétence jusqu’à sa séparation en 2017. 

Dj Bernadette, habillée dans un style vintage

©Jim Prunier photographie

Animée par l’expérience, Chloé décide quand même de faire cavalier seul, conserve le nom de Bernadette et décroche des dates dans des bars grenoblois, comme le Jules vernes ou la Bobine mais aussi à l’occasion de soirées à l’Ampérage.

Des expériences en solitaire loin d’être anodines pour cette grande timide. « Au début, je me cachais sous la table de mixage », confie-t-elle. Pour autant, rien ne décourage Bernadette, dopée par sa curiosité et sa passion sans limite.

Les Nuits sonores, Le Chateau Perché…des dates incontournables

Après s’être taillée une réputation dans les bars et clubs à l’échelle de Grenoble, Bernadette s’étend à Lyon, puis à Paris avant de se faire remarquer et solliciter pour participer aux plus grands festivals du coin, Les Nuits Sonores, Le Château Perché, en passant par L’Evasion festival, pour ne citer qu’eux…

Bernadette, lors du festival Holocène

©Jim Prunier photographie

Au fur et à mesure des dates, la Dj peaufine son style mais ne s’attache pas spécifiquement à un genre en particulier. Celle qui a été nourrie à la musique classique depuis son plus jeune âge, a découvert la house et la disco, le old school 90, l’électro brut, le breakbeat avoue puiser dans ses différentes influences pour alimenter ses productions.

Et quand elle est sur scène, c’est l’apothéose. Face au public, « quelque chose se passe » raconte-t-elle. Celle qui fait le parallèle entre son métier et celui d’un chef d’orchestre « version jeune » a la sensation de raconter une histoire sonore, de créer une énergie de communication.

Malgré le succès, Bernadette garde les pieds sur terre. « Être dj, c’est une bataille, c’est important de ne pas se perdre » insiste-t-elle. Un véritable leitmotiv qui lui a permis de voir son caractère se consolider. « Je n’avais pas confiance en moi. Être sur scène, être validée par un public, proposer quelque chose qui me ressemble sont des choses qui m’ont beaucoup aidée. »

Un confinement productif

En parallèle de son aventure en solitaire, Bernadette crée en 2017 le collectif « Move ur Gambettes », dont l’objectif est la mise en avant de la scène musicale électronique féminine. Un projet qui consiste à démarcher des clubs et associations pour mettre en place des ateliers de mix gratuit réservés aux femmes et aux minorités de genre.

Apparaissent alors des projets d’accompagnement comme IELS mix au Cabaret Aléatoire de Marseille ou encore Sister act à Grenoble qui a pris beaucoup d’ampleur pendant le confinement. Une initiative passionnante dont nous vous parlerons assez tôt sur Les Mondaines !

Bernadette 5

©Jim Prunier photographie

Aussi, pendant le confinement, Chloé n’a pas chômé puisqu’elle a dû revoir l’intégralité de ses sets pour les adapter en vidéos. Des contenus que vous pouvez retrouver sur sa page Instagram

Et si vous souhaitez plonger plus profondément dans son univers musical, on ne saurait que trop vous conseiller d’aller faire un tour sur sa page Soundcloud. Vous y trouverez son morceau Babydoux, récemment sélectionné par la playlist de Trax Magazine, magazine de référence consacré à la musique électronique. 

 

DJ Bernadette 

– Son compte Instagram : Ici
– Sa page Soundcloud : Ici 
– Sa page Facebook : Ici

 

Laissez un commentaire

N'en perdez pas une miette !

Rejoignez la communauté en vous inscrivant à la news Lesmondaines

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3