À LA MAISON

LE BULLET JOURNAL, MODE D’EMPLOI DU CARNET POUR VENIR À BOUT DE SES BONNES RÉSOLUTIONS

By 17 novembre 2020No Comments

Trouver le mode d’emploi pour lutter contre la procrastination n’est pas chose aisée. La solution réside peut-être dans le Bullet Journal, un outil pour se tenir en éveil physique, psychologique et intellectuel…choses essentielles en ces périodes de confinement !

En effet, ce carnet magique vous aidera à planifier votre journée comme une journée de travail (si on ne travaille pas!), conserver une routine organisée, garder des horaires pour se lever… Et dans l’absolu, sera un bon allié pour ceux qui se perdent dans leur système d’organisation, tantôt accumulant les post-its, tantôt multipliant les carnets….

Son objectif ? Regrouper les informations qui surchargent notre esprit à un seul et même endroit.

L’idée est née de Ryder Carroll, un graphiste américain qui souffre d’un trouble du déficit de l’attention. Son système préconise le moins pour produire plus qualitativement, en mélangeant agenda et listes de choses à faire pour ensuite plus aisément échelonner ces tâches sur une période donnée (semaine, mois, année…).

Le Bullet Journal : mode d’emploi, étape par étape

1. Pour commencer

Avant toutes choses, il suffit de se munir d’un journal – un carnet A5 dans l’idéal – mais libre à vous de choisir celui que vous préférez. Notez que si le carnet vous plaît, vous prendrez plaisir à l’ouvrir.

Si certains transforment leur bullet journal en véritable œuvre d’art, très coloré et très graphique, en utilisant tampons encreurs et autres crayons de couleurs, il peut tout à fait être minimaliste. Excepté si vous êtes un artiste en herbe… Si tel est le cas, on vous conseille au passage de jeter un coup d’oeil aux coloriages d’Elodie Guilland 😉

Carnet en poche, vous inscrirez ensuite l’index. Il s’agit du sommaire du bullet journal. Lorsqu’une nouvelle page est ajoutée, il faut la numéroter et l’écrire dans l’index.

2. Les plannings

Viennent ensuite les différents plannings. Premièrement, le planning annuel, qui permet d’avoir un plan général de votre année. Il est par exemple recommandé d’y noter les anniversaires. 

Le planning mensuel permet dans un second temps de rassembler les tâches et les objectifs fixés en début de mois. On peut dresser ici la liste des tâches et événements essentiels à venir (mariage, vacances, rendez-vous…)

Enfin, le planning journalier reprend les informations qui avaient été notées pour le mois. 

Bullet Journal 1

3. Les clefs

Au fur et à mesure des jours, on dresse une to do list classique au sein de laquelle on écrit son planning (programmer un rendez-vous professionnel, appeler un ami, penser à faire un achat en particulier).

Bullet Journal 4

À coté de chaque tâche et événement de cette to do list, il est recommandé d’utiliser des clefs (une légende) que l’on gardera au fur et à mesure des semaines.

À titre d’exemple, vous pouvez convenir du fait qu’un point correspond à une tâche et qu’une croix signifie qu’elle est effectuée. Un rond peut quant à lui être équivalent à un rendez-vous avec une personne.

Des challenges divers et variés

Jusqu’ici, le bullet journal n’a rien de plus banal qu’un agenda. Mais la partie amusante, là voici ! Pour permettre de donner un maximum de sens à ce que vous faites chaque jour, bon nombre de pages peuvent être ajoutées. 

Les pages tracker peuvent par exemple exposer les objectifs de chaque journée : assiduité sportive, méditation, consommation d’alcool, début de cycle… Il existe aussi le spécifique « mood tracker » qui vise à tenir ses humeurs journalières (productivité, joie, fatigue, stress…) Ces trackers permettent ainsi d’avoir une véritable visibilité sur l’évolution de notre santé ou bien de nos objectifs.

Autre idée de page, la bucket list, qui dresse les choses que vous souhaitez accomplir tout au long de votre vie. Par exemple sauter en parachute ou encore faire le tour du monde !

Vous pouvez également faire une liste de films, séries à voir, livres à lire, recettes à faire ou même tenir vos comptes. Vous saurez ainsi combien d’argent vous parvenez à mettre de côté pour vos projets.

Ici, le bullet journal d’Elise

L’avantage, c’est qu’il n’existe pas d’endroit défini où écrire ces pages. Si vous avez envie de mettre en place un tracker sommeil en plein dans votre agenda quotidien, et bien c’est possible ! Il ne faut pas oublier que ce journal est le vôtre, flexible et modulable. Le but, c’est de vous l’approprier.

Certes, ça fait beaucoup d’informations…mais pas d’inquiétude, il suffit simplement de prendre le coup. Et, surtout, ne pas hésiter à s’inspirer des idées qui circulent par centaines sur Instagram, Pinterest, Youtube…

Aussi, si vous souhaitez commencer sans avoir à rédiger votre propre « Bujo », notez que des éditeurs ont repris le concept et qu’il en existe des pré-remplis. Alors, à vos carnets !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Click to access the login or register cheese

Pour continuer à nous lire et soutenir la rédaction, inscrivez-vous !

 

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3

N'en perdez pas une miette !

Rejoignez la communauté en vous inscrivant à la news Lesmondaines

Minute Papillon ! Un Email vient de vous être envoyé pour VALIDER votre inscription <3

x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield