≡ Menu

Pour être en pleine forme, les nutritionnistes nous recommandent de manger du poisson deux repas par semaine! Pas toujours facile me direz-vous, de trouver à Grenoble, ville de montagne, un poisson qui nous régale autant que celui acheté cet été auprès du pêcheur lorsqu’il rentrait de sa sortie en mer… Et ben si! Il suffit de penser aux truites arc-en-ciel et fario, aux ombles chevalier et aux saumons de fontaine des 5 piscicultures du Vercors ayant obtenu la marque Truites, saumons de fontaine et omble chevalier, produit du Parc naturel du Vercors.

filet de truite du vercors et truite fumée

Les piscicultures d’Echevis, de la Vernaison, des sources de l’Archiane, de Saint-Jean, et des Amards ont répondu à la charte qualité mise en place par le Parc. Elle définit les orientations, les cadres et les règles pour l’élevage, la transformation et la commercialisation des truites et salmonidés dans le respect des valeurs territoriales, humaines et environnementales du parc.

Du coup, les poissons sont élevés dans des bassins alimentés exclusivement et de façon permanente par les eaux du réseau hydrologique du massif du Vercors. Pas question d’apporter de manière artificielle de l’oxygène! Point de surpopulation non plus afin de limiter le stress et les maladies. Nourris dans le respect de leur rythme biologique et de leur régime alimentaire, de leur âge et de leur appétit, les poissons reçoivent de la main de l’homme une nourriture saine et sans OGM. Arrivés à maturité, les poissons sont retirés des bassins à l’aide d’un filet au fur et à mesure des besoins des pisciculteurs puisqu’il est interdit de les congeler.

truite du vercors

C’est dans le parc naturel du Vercors que sont transformés les salmonidés dans le respect d’un savoir faire traditionnel et artisanal. Ils seront commercialisés aussi bien entiers qu’en portions ou en filets levés au couteau. Les filets pourront être fumés avec un salage au sel marin et  un fumage à froid à la sciure de hêtre et de chêne. Le tranchage et le désarêtage seront réalisés à la main.

De ces règles d’élevage naissent des truites, saumons de fontaine et ombles chevalier à la chair d’une grande finesse. Leur goût délicat permet de les cuisiner en toute simplicité. En portion, en pavés ou en filets, on pourra les poêler ou les cuire au four, en faire de formidables tartares et carpaccio, d’agréables papillotes. Ne brusquons pas la cuisson afin de garder la saveur naturelle de la chair.

truite du vercors rillettes

Ok Céline! Mais où peut-on acheter les Truites, saumons de fontaine et ombles chevalier, produit du Parc naturel du Vercors ? C’est simple ! Auprès des poissonniers de l’Y grenoblois, sur les sites d’exploitation, sur les marchés locaux (Hoche et Europole pour les truites AB de la pisciculture Saint Jean). Vous les repérerez grâce à leur étiquetage spécifique.

Pour vous donner envie de succomber à l’appel de la truite du Vercors, je me suis amusée à marier la chair d’un filet délicatement cuit à la vapeur à quelques dés de truite fumée. Assaisonnée d’un filet de citron, d’un peu d’aneth et de baies roses concassées et liée de quelques cuillères de yaourt grec, on en tartine de petites tranches de pain… Une recette qui fonctionnera super bien pour les fêtes de fin d’année…

rillettes truite du vercors

RILLETTES DE TRUITE DU VERCORS

  • 200 g de filet de truite fario du Vercors
  • 100 g de truite du Vercors fumée
  • 80 g de yaourt grec
  • le jus d’un demi citron jaune
  • quelques pincées de sel
  • 1/2 c. à café de baies roses concassées
  • 1 c. à café d’aneth

Cuire le filet de truite à la vapeur pendant 5 à 8 minutes. Le temps qu’il refroidisse, couper en tout petits dés la truite fumée. Dans un petit saladier, déchiqueter du bout des doigts la chair du filet. Ajouter les dés de truite fumée, le yaourt, le jus de citron et les aromates, et mélanger délicatement. Placer au réfrigérateur le temps de servir.

citron baies roses

Article publié le 11 novembre par Céline Mennetrier {Artichaut et cerise noire}.

Quinqua? Omnivore? Végétarienne? Auteur culinaire? Gastronome? Bio-addict? Épicurienne? Locavore? OUI! Disons: femme de 42 ans flexitarienne à tendance écogastronome.
Alors contribuer chez Lesmondaines pour des billets tendance cuisine locale, saine et gourmande me ravit…
Pour encore plus de recettes, retrouvez-moi sur AetCN
  • CarOh 11 novembre 2014, 13 01 32 113211

    Merci Céline, ça donne des idées pour sortir du poisson pané, et du saumon fumé bon marché qu’on culpabilise un peu d’acheter… Recette notée pour les fêtes. Tu nous diras où tu achètes ces belles baies roses ?

    Reply
  • xitio agence digitale 15 novembre 2014, 18 06 34 113411

    Enfin un article qui va droit au but !

    Reply
  • // grenobloise 23 novembre 2014, 19 07 39 113911

    génial merci pour les infos et pour la recette !!! <3

    Reply

Leave a Comment

Article précédent :