≡ Menu
SPACEJUNK : UN CENTRE D’ART EN ORBITE image de l’article

Giacometti – que l’on verra bientôt à Grenoble -, disait que « Le dessin est la base de tout« . C’est ce qu’a choisi de montrer Spacejunk pour débuter cette année anniversaire – 10 ans que le centre d’art a ouvert ses portes! - avec l’exposition « Pure drawings – grâce au cerveau droit« . Je suis venue, j’ai vu, j’ai adoré!

Installée depuis 2003 dans la rue Génissieu – à côté de NUNC! dont nous vous avons déjà parlé -, le centre d’art Spacejunk a pour vocation d’exposer des artistes actuels, originaux et décalés. Avec six ou sept expositions par an, Spacejunk propose un regard différent sur ce qu’est l’art aujourd’hui, notamment dans les mouvements du Low Brow ou de la Board Culture.

Christiane Carrier, Yogart.

L’exposition « Pure drawings » met donc le dessin et le trait à l’honneur, avec des artistes tous différents les uns des autres : Amandine Urruty (mon coup de coeur!), Morgan Navarro, Billy Norrby, Christiane Carrier, ou encore Chris Mars et Chet Zar. Ces deux artistes seront d’ailleurs réunis dans la prochaine exposition de Spacejunk, du 14 février au 23 mars.

Billy Norrby, The Aviator.

Amandine Urruty, Balançoire.

Bref, j’ai vraiment aimé ce premier contact avec Spacejunk, aussi bien pour les œuvres que pour le sourire et l’accueil de Sébastien Pecques, le directeur du centre d’art grenoblois (parce que vous pouvez retrouver Spacejunk à Lyon, Bayonne et Bourg-Saint-Maurice). Si vous êtes en manque d’art, n’hésitez plus!

Centre d’art Spacejunk
15, rue Génissieu – 38000 Grenoble
http://www.spacejunk.tv/v4/
Ouvert du mardi au samedi, de 14h à 19h
Entrée libre

Article publié par Elise, le 7 février 2013.

Laisser un commentaire

Article précédent :