≡ Menu

♦ Crédit photos Octavie Albert 

Aujourd’hui, nous sommes particulièrement ravies de pouvoir vous présenter Bohemian Circus, une marque 100% grenobloise, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle collection. Adrien, son créateur, s’est prêté au jeu de l’interview, sans chichis ni langue de bois!

♦ Quand as-tu commencé cette activité et pourquoi?
Je tiens tout d’abord à vous adresser un grand merci Mary & Noemi pour cette interview sur cette jolie tribune qu’est le blog Lesmondaines.

L’idée m’est apparue début 2011, et étant à ce que je jugeais être un tournant de ma vie, j’ai décidé de me lancer dans une activité qui m’épanouirait. Puis « de fil en aiguille », de sacs créés en rencontres heureuses, l’activité a commencé à se développer et le nombre de soutiens à croître.

♦ Qui est Bohemain Circus?
Aujourd’hui, Bohemian Circus, c’est un petit gars qui fait des sacs à main à Grenoble, de façon artisanale, au gré de ses inspirations et des évènements qui jalonnent sa vie. C’est aussi une histoire faite de rencontres, de chemins parcourus, d’idées et projets avec des gens de la région principalement, car j’aime avoir une certaine proximité et de véritables liens avec les gens avec qui je bosse. Je salue au passage nombre de mes soutiens de toutes sortes et collaborateurs en tout genre plus ou moins présents, et je les remercie.

♦ Peux-tu te décrire en trois adjectifs?
Téméraire, émotif et passionné…

♦ Quelles sont tes inspirations, tes influences, ton univers?
Je me laisse porter par mon instinct, je jette un œil aux tendances, sans en faire non plus un point trop important, sinon cela reviendrait à proposer ce qui se fait déjà et je n’aurais aucun plaisir à travailler de cette façon. En gros, je fais avant tout ce qui me plaît, c’est ma philosophie de travail pour Bohemian Circus, et j’ai  eu la chance qu’elle soit acceptée pour mes collections passées. Je dirais que je suis par nature plutôt tourné vers les objets classiques, mes sacs n’ont donc pas de formes extravagantes, je ne suis pas à la pointe du design épuré ou des concepts néo-futuristes 🙂 J’aime l’idée de travailler des sacs aux allures vintage, rétro et chics, en leur apportant une petite touche de folie avec couleurs et/ ou motifs, ce petit univers bohème qui m’est cher.

♦ As-tu toujours eu une passion pour les sacs? 
Non, absolument pas, par contre c’est un sacré virus, ou alors est-ce dû à une déformation professionnelle si je puis m’exprimer ainsi… mais je ne peux m’empêcher de faire un tour dans les rayons féminins depuis quelques temps, afin d’apprécier le travail, l’inventivité et les styles de ce qui se fait de nos jours.

♦ Combien de temps passes-tu à créer un sac de A à Z?
Ah ah… la recette miracle pour faire un sac n’existe pas.. Je peux simplement vous dire que cela varie d’un modèle à l’autre, et que les étapes sont nombreuses: Idée, croquis préparatoires, dessins, dessins taille réelle, mise en volume, patronage, prototypage, (surprises, bonnes ou mauvaises, lors des choix de conception ^^ ) choix des matières, découpes, couture, pose des apprêts, finitions…

Cela prend un certain temps, surtout lorsque les pièces sont variées et en très petites séries, comme la collection cuir, qui ne tardera pas à être présentée… Mais après, je suis un peu freestyle, et je n’ai pas choisi ce métier pour rester dans les clous! Alors, des fois, je me laisse porter, j’aime l’aventure quand je conçois un sac, et j’aime être surpris, afin de ne pas me lasser trop vite!

♦ Quelles sont tes matières de prédilection, les couleurs vers lesquelles tu te diriges instinctivement?
J’ai eu un réel coup de cœur pour le cuir, et j’avoue que pour que je travaille à nouveau des tissus, il faut que celui-ci soit vraiment de très belle qualité, et / ou présentant un motif qui me touche. Concernant les couleurs, je pense que c’est justement une des choses qui a plu dès le départ aux clients de Bohemian Circus: je n’ai pas de limites, je veux de la couleur, des intérieurs chatoyants, je veux que lorsque l’on ouvre un sac estampillé Bohemian Circus, on ait ce « Wahouu » qu’ont les gens sur les salons, car ils ne s’attendent pas à trouver une doublure aussi colorée, aussi travaillée. C’est ma véritable récompense, cette surprise.

C’est pourquoi beaucoup de temps est dédié au choix de ces tissus qui ne sont, pour moi, pas que de simples intérieurs, mais une véritable pièce du sac. Et j’ai eu la chance d’avoir une aide de qualité pour le choix de ces tissus pour mes collections passées. Et de bons fournisseurs également.

♦ Comment décrirais-tu la femme Bohemian?
Vaste sujet… Succinctement, faisant ses choix de mode et accessoires hors des sentiers battus, légèrement sauvage, avec une flamme dans les yeux, qui vive et consomme la mode de façon passionnée en somme.

♦ Quels sont tes futurs projets ou ambitions?
Je pense avoir franchi un pallier avec cette nouvelle collection, avec des modèles beaucoup plus aboutis, tant par le design que par la finition et les matières. Je souhaite, pour le futur, réussir à matérialiser une partie des idées de sacs que j’ai en tête et qu’il me tient à cœur de voir portés!

Dans un futur très proche, une petite surprise attend les Grenoblois, avec la sortie de la collection dans le point de vente Medley, chez l’adorable Anne, rue des Clercs, au centre ville de Grenoble.

Un grand merci à Adrien pour avoir répondu à nos questions, mais aussi et surtout pour avoir réalisé l’intégration de notre blog chéri, qui au bas mot a duré 5 mois et a demandé une bonne dose de patience et de travail.

On souhaite une longue vie à cette jolie griffe et plein de réussite!!

Bohemian Circus
Site web + FB

Lesmondaines écrivent aussi des articles communs.
Mary s’occupe des textes et Noemi des photos et vidéos.

Tu peux suivre Mary sur son compte Twitter @Mary_Grammont, son Pinterest sous le nom Laly Lalou et consulter son profil professionnel sur Viadeo et Linkedin.

Tu peux suivre Noemi au quotidien sur son compte Pinterest, Instagram ou Twitter sous le nom Noemi Martinelli.

Leave a Comment

Article précédent :