≡ Menu

pepita déco grenoble

Planqué dans le quartier des antiquaires à Grenoble, ce bazar déco épicerie savonnerie est spécialisé dans les produits monastiques… mais pas que ! Rencontre avec ce joyeux commerce de la rue Bayard qui a tout pour plaire !

A la tête de l’enseigne, une figure locale, Isabelle, connue des grenoblois(es) depuis Bazarte, son concept-store imaginatif et récréatif où le tout Grenoble se pressait pour y faire des folies.
Antiquaire de métier, cette femme aux multiples idées revient à ses premiers amours avec Pépita.

déco grenoble pepitaVéritable caverne d’alibaba, on y trouve de tout : des meubles chinés (essentiellement du seconde main), de la belle porcelaine, des petits objets à entreposer ou d’autres à manger, mais surtout une ligne de produits monastiques. Fruit du travail de moines et de moniales, ces produits issus d’un savoir-faire très ancien, contribuent à la vie et au bon développement des Monastères. De précieux trésors qu’Isabelle est allée chercher ici et là (Monastère de la Grande Chartreuse, Abbaye Notre-Dame de Ganagobie, Carmel du Havre Kerith pour les plus connus), adepte de leurs bienfaits pour le corps et le cœur.

produit monastique grenobleDes élixirs aux eaux de toilette, savons à l’ancienne et tisanes, on retrouve une belle sélection de produits d’antan, respectueux du bel et bien faire. Coup de cœur pour la crème hydratante proposée par les Bénédictins du Monastère Notre-Dame de Ganagobie idéale pour chouchouter nos mains.

Telle une boutique à souvenirs, Isabelle entrepose et expose ses objets à histoire, ceux ayant croisé sa route le temps d’une brocante entre amis, d’un marché en Asie, ou encore d’un voyage lointain, avec toujours comme meilleur allié cet œil avisé, qui lui permet de dénicher la perle rare. Sa dernière trouvaille ? Une collection d’îcones rapportées du Mexique ; croix, objets en tissu et chapelets à détourner.

ponpon mexique pepitaUn conseil : explorer les lieux et fouiller, il y en a pour tous les goûts, et les budgets.

Magasin Pepita
2 rue Bayard, 38 000 Grenoble
04 76 54 26 28
Ouvert du mardi au samedi

Page Facebook ici 

Article publié le 26 septembre 2017 par Julie

Caviste

Entre le début de la rue Lesdiguières et la toute proche rue de Strasbourg, les cavistes grenoblois ne manquent pas à l’appel. Et pourtant le choix du vin reste épineux voire un vrai casse tête… Mais depuis quelques mois, la réponse à toutes mes questions s’appelle L’apogée du vin !

Et derrière la porte, les surprises sont multiples, un lieu qui respire la modernité, à la décoration soignée et aux lignes géométriques, rythmé par des centaines de bouteilles. Les vins blancs à droite en entrant donnent la réplique aux rouges de l’autre côté de la pièce et les spiritueux, quant à eux, on la part belle au centre. On se déplace entre les étagères comme dans une bibliothèque et fatalement, en proie au doute, on ne sait que choisir…

2.AV.Etagere

C’est là qu’Enora vient nous guider pas à pas, avec bienveillance.

Une femme ! Je me sens rassurée, ça change non ? Jeune et avenante ça pourrait être une amie. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, avec une grande expérience et bardée de diplômes, sa vocation première est de partager et transmettre sa passion et son savoir sur les vins. Derrière un sourire angélique elle est redoutable pour dénicher la perle.

3.AV. Vue

Son crédo, du sur-mesure pour tous et toutes les bourses, avec des vins traditionnels, Bio ou Nature (sans le souffre qui donne des maux de tête). Cependant elle ne renonce pas à sa liberté, c’est pourquoi elle travaille exclusivement en partenariat avec des vignerons artisans et indépendants, comme elle ! Et si vous avez peur de vous lasser en buvant toujours la même chose, impossible, 50% de sa cave est renouvelée régulièrement pour assurer surprises et découvertes tout au long de l’année.

4.AV. Vin-Whiskey

Du coup, elle me demande ce que j’aime : Les fruits ? Les épices ? Le sucre ?… Tout !! Elle poursuit avec la puissance des arômes en bouche (fort en tanin ou pas), pour quelle occasion ? Avec quels plats ? Et me voyant hésiter, quel est mon budget ? C’est toujours le moment délicat où l’on a peur d’être jugé mais je réponds sans ciller. Ce soir j’ai quelque chose à fêter !

Alors voilà, je repars avec un Rouge, un Vacqueyras du Domaine de La Formone qui est depuis ma valeur sûre pour un diner spécial accompagné ou juste à déguster dans un moment privilégié. Mais pour oublier ce mois de septembre capricieux et prolonger l’été le porte-monnaie léger en sirotant un rosé fruité ne vous privez pas d’un Coteaux de Béziers du Domaine Preignes Le Neuf (5,10€) !

5.AV.Enora

Et si amateurs ou passionnés vous souhaitez pousser plus loin le plaisir, Enora propose en petit comité ou pour Comité d’Entreprise différentes formules découvertes dont une à l’aveugle pour décupler nos sens et changer notre façon d’apprécier le vin à tout jamais.

Belle découverte à ceux qui n’en sont pas déjà fans !

L’apogée du vin
8 rue Lesdiguières 38000 Grenoble

Ouvert du mardi au samedi.
Vins et Spiriteux

Plus d’informations par ici : Site Internet / Facebook et si vous êtes plutôt quartier Championnet retrouvez un autre caviste d’exception ici 😉

Article publié le 19 septembre 2017 par Elsa

Ferme caserne bonne Mondaines

Je ne sais pas pour vous, mais moi, lorsque l’automne arrive, j’ai envie de retourner à mes fourneaux concocter de bons petits plats avec des produits de saison. Depuis plusieurs années déjà, je m’intéresse beaucoup à la manière de produire, d’acheter et de consommer, et plus le temps passe, plus j’essaie de me rapprocher d’une alimentation « juste » : pour ma santé, pour les autres, pour la planète – vaste programme, n’est-ce pas!

Alors, tout naturellement, lorsque la Ferme de Bonne a ouvert en mars, je n’ai pu m’empêcher de passer mon museau de souris, curieuse de découvrir cette nouvelle adresse. La Ferme de Bonne, c’est dix producteurs associés et une vingtaine de dépôt-vendeurs qui, après quatre ans de projet, ont ouvert un magasin de vente directe au cœur de la caserne de Bonne. Si vous êtes gourmand(e)s et amoureux(se)s des bonnes choses, voici un petit paradis : des légumes, du poisson, des yaourts, de la viande, ou encore des fruits, provenant tous de la région.

Légumes ferme Grenoble Manger mieux

Des produits locaux que leurs producteurs vous vendent directement, puisqu’ils se relaient dans le magasin. D’ailleurs, vous pouvez les rencontrer à la Ferme de Bonne mais également dans leurs exploitations, l’occasion d’aller regarder de plus près comment poussent les tomates que vous déguster le midi, ou de mieux comprendre comment votre fromage préféré est fabriqué.

Il y en a pour tous les goûts : les traditionnels légumes, fruits, oeufs, poisson & viande, produits laitiers, mais aussi des produits originaux de l’Isère, de la Drôme ou de la Savoie. Une caverne d’Ali Baba gastronomique dans laquelle vous n’avez que l’embarras du choix! Je vous propose d’ailleurs ma petite sélection personnelle, de l’apéritif au dessert.
Idées tartinades Grenoble Miel Confiture

Pour démarrer, des tartines salées ou sucrées : escargotine (sorte de tapenade aux escargots, miam!), huile de chanvre (culture grenobloise historique), miel de framboisier ou confiture montagnarde.
Viande légumes bien manger Grenoble

Passons au plat principal, agneau de la Mure, rillettes de truites ou légumes de saison en provenance du Fontanil, au nord ouest de Grenoble : pommes de terre, tomates cerise ou encore patidou au doux goût de châtaigne.
Fromage Montagne Grenoble Recette

Ma partie préférée : le fromage! Un choix difficile à faire entre l’Henriette, un bleu de caractère, le Délice, un crémeux ressemblant au reblochon, et un chèvre aux fleurs.
Dessert glace Montagne Grenoble

Et bien entendu, je ne peux finir sans le dessert! De la glace de nos copines Caresse et Caline, un yaourt à la framboise au lait entier avec quelques fraises acidulées!

Vos papilles maintenant réveillées, à vos paniers, dégustez! Bon appétit!

La Ferme de Bonne
Ouvert du mercredi au samedi, de 9h à 19h (18h le samedi).
14, allée Henri Frenay – 38000 Grenoble
04 76 43 34 46 – lafermedebonne@orange.fr – Facebook.

Article écrit par Elise le 12 septembre 2017.