≡ Menu

C’era una volta… Une petite ville française qui avait un air d’Italie. Il suffit de regarder les pizzerias des quais pour s’en rendre compte. Pourtant, la véritable histoire de l’Italie à Grenoble reste, pour la plupart des Grenoblois, un mystère. Nous vous proposons aujourd’hui d’en découvrir un peu plus au cours d’une visite guidée que nous avons eu la chance, chez les Mondaines, de suivre en avant première grâce à notre nouvelle collaboration avec l’Office de tourisme de Grenoble. Pour ceux qui suivent notre site depuis un moment, vous savez peut-être que je suis moi-même guide conférencière à l’Office. C’est donc avec plaisir que je vous présente le travail de l’une de mes collègues, la divine Caroline!

Mondaines Office de tourisme Isère

Tout commence en 121 avant notre ère, alors que la petite Cularo est conquise par les romains qui s’installent durablement. Ce sont eux qui, au IIIe siècle, construisent la première enceinte de Grenoble, encore visible rue Lafayette. Puis, c’est au Moyen-âge que nous les retrouvons, rue Jean-Jacques Rousseau et à la Renaissance, place Saint-André, avec la façade bleu-gris de l’ancien Parlement. D’ailleurs, si vous observez avec attention, vous vous rendrez compte que la symétrie n’est pas vraiment respectée!

Patrimoine Grenoblois Histoire Mondaines Italie Office de tourisme

Néanmoins, c’est surtout au 19e siècle que les italiens vont s’installer durablement dans la capitale des Alpes. L’immigration est surtout due à l’essor de l’industrie du gant, qui attire dans un premier temps les napolitains, puis les fameux coratins. Grâce aux grandes familles gantières, comme celle de l’ingénieux Xavier Jouvin, l’économie de Grenoble est florissante. Cette main d’œuvre étrangère va, d’abord, être confinée dans le couvent délaissé de Sainte-Marie d’en-Haut, actuel musée dauphinois. Les travailleurs italiens sont ensuite déplacés dans la rue Saint-Laurent, côté montagne : le côté quais, tout neuf, étant réservé aux familles grenobloises aisées. C’est dans ces logements insalubres que des destinées incroyables vont se jouer… Mais pour en savoir plus, il faudra suivre la visite (il y a notamment l’histoire d’une petite Seraphina dans l’usine Lustucru…chut, je n’en dis pas plus)!

Italie Mondaines Office de tourisme Mondaines Saint Laurent Visites

Au 20e siècle, nouvelle et dernière vague italienne : avec la montée du fascisme, nombreux sont ceux qui viennent se réfugier dans nos montagnes. Pendant la Seconde Guerre mondiale, nous sommes d’ailleurs occupés durant une année par les italiens, échappant ainsi un peu plus longtemps aux Nazis. Cette période est particulièrement intéressante puisque, grâce à l’exceptionnel général italien Maurizio de Castiglioni, de nombreux juifs réfugiés à Grenoble seront sauvés des rafles lors de l’année 1943. On retrouve une plaque, sur les bâtiments de la Casemate, à la mémoire des combattants italiens de la Résistance.

Office de tourisme Mondaines Grenoble Saint Laurent Office de tourisme ItalieQue reste-t-il aujourd’hui de cette petite Italie grenobloise? Eh bien, pas mal de choses en fin de compte! Par exemple, saviez-vous qu’il y avait eu, pendant trente ans, une radio italienne au 77, rue Saint-Laurent? Ou encore que, sur la place Saint-Laurent, on trouve un olivier venant de Corato, ville jumelle de Grenoble se situant à côté de Bari? Si ces quelques mots et ces quelques photos vous ont donné envie, sachez qu’il reste bien d’autres secrets que Caroline se fera une joie de vous révéler! Car du côté de la rive droite, l’Italie reste bien présente, au détour d’une Vespa croisée devant la fontaine au Lion, ou de quelques olives de décembre devant l’incroyable Musée Archéologique de Grenoble

Mondaines Visites Italie Mondaines Visites Office de tourisme Musée Archéologique

Pour les dates des visites, les voici en avant-première (la brochure n’est même pas encore sortie!) :
– Samedi 16 mars à 10h30
– Mercredi 3 avril à 14h30
– Samedi 4 mai à 14h30

Mondaines Office de tourisme Visites

Visites à réserver auprès de l’Office de tourisme de Grenoble :
14 Rue de la République, 38000 Grenoble – 04 76 42 41 41
SiteFacebook

 

  CONCOURS / TERMINE

Bravo à Stéphanie qui remporte le concours! Et joyeux noël!

Comme c’est bientôt Noël et qu’il s’agit de mon dernier article de l’année 2018, impossible de ne pas vous gâter! Alors, avec l’Office de tourisme, nous sommes heureux de vous proposer de gagner deux places pour la visite « Grenoble, l’Italienne », à l’une des trois dates ci-dessus. Pour participer, rien de plus simple : dites-moi ce qui à Grenoble vous fait le plus penser à l’Italie! Un commentaire ci-dessous, et voilà, vous aurez une chance d’être tiré(e) au sort!

Passez de très belles fêtes de fin d’année, a presto!

Tirage au sort le 25 décembre!


– Les règles sont toujours les mêmes, une participation par personne, obligation d’être majeur(e) et de donner des coordonnées valides. –
Le concours débute le 18 décembre et se termine le 24 décembre 2018 à 23h59. Tout commentaire posté au-delà de cette date ne sera pas pris en compte. Les résultats seront donnés sur le blog et sur la page facebook dans la journée du 25 décembre 2018.

Article écrit par Élise le 18 décembre 2018.

Le thermomètre baisse, une chape de nuages recouvre Grenoble ne laissant que trop peu les rayons du soleil se frayer un chemin. Pour affronter température et grisaille hivernale, le corps et l’esprit réclament une nourriture réconfortante.

Quoi de mieux qu’un bon bol ou qu’une belle assiette de soupe? Réconfortantes et rassasiantes, complètes et économiques, saines et gourmandes, rapides à cuisiner, traditionnelles ou exotiques, les soupes de légumes d’hiver, sont la promesse d’un chaleureux moment!

Soupe dauphinoise des Mondaines

Quels légumes de saison pour ma soupe?

Vous connaissez l’attachement des Mondaines à consommer des légumes de saison produits localement. Et bien, on continue avec la cuisine des soupes!

En ce moment, dans nos paniers nous retrouvons toutes sortes de courges (butternut, potimarron, …), des légumes racines (carottes, céleri-rave, rutabagas, panais,…), des choux aux formes et saveurs variés, des patates douces et les classiques pommes de terre, des poireaux et des blettes, …

Ils sont tous parfaits pour réaliser des soupes moulinées 100% légumes ou des soupes végétariennes plus complètes dans lesquelles on associe les protéines végétales contenues dans les céréales (gruau d’avoine, pâtes, petit épeautre, riz…) et les légumineuses (haricots blancs, lentilles, pois cassés, …).

courges dans un panier de fruits et légumes grenoblois

Légumes pour soupe dauphinoise

Moulinée ou en morceaux

Si l’on souhaite une soupe avec des morceaux, il faudra tailler joliment les légumes en petits morceaux de taille identique afin qu’ils cuisent à la même vitesse et qu’il soit agréable d’y plonger notre cuillère.

Au contraire, si  l’on décide de passer la soupe, on peut utiliser le moulin à légumes comme nos grands-mères mais le plus souvent, nous nous servirons du mixeur plongeant ou du blender.

Soupe de panais grenoblois

5 conseils pour une réussir sa soupe

– Pour ne pas cuire trop longtemps (ni trop fort) sa soupe afin de préserver les vitamines et minéraux des légumes, on taille les légumes en morceaux pas trop gros.
Faire revenir les légumes quelques minutes avec un peu de matière grasse (huile d’olive, huile de coco) apportera plus de saveur à la soupe.
Ne pas mettre trop d’eau en début de cuisson pour éviter que la soupe ne soit trop liquide. Mieux vaut en rajouter au moment de mixer!
Ne pas trop saler la soupe au moment de la cuisson. Mieux vaut goûter et rectifier l’assaisonnement en fin de cuisson avant de servir le potage plutôt qu’avoir une soupe trop salée…
– Pour de savoureuses associations de saveurs, ne pas mélanger plus de 3 légumes!

Soupe de carottes pour hivers grenoblois

Idées de topping pour soupes gourmandes

Une soupe déjà savoureuse parce qu’on l’aura cuisinée avec des légumes de saison et que l’on aura pris le temps (15 minutes, c’est le temps qu’il faut en général pour peler,  tailler ses légumes et lancer la cuisson!), sera encore plus gourmande si on lui apporte une petite garniture! Onctuosité, croquant, fraîcheur seront au rendez-vous pour faire twister vos bols et assiettes creuses!

Quelques idées:

toppings crus: herbes ciselées, légumes râpés, graines germées, pestos …
garnitures fromagères: feta émiettée, crème fraîche, dés et lamelles de fromage, …  chips de légumes,
granolas salés, amandes et noisettes concassées,
croûtons de pain ou tartines garnies de houmous, de fromage frais, de pesto, …

Soupe blanche savoyarde

A chacun sa soupe!

Soupes et bouillons healthy Céline Mennetrier GrenobleDes soupes de légumes, il y en a pour tous les goûts, qu’elles nous soient inspirées par les cuisine de terroir ou les cuisines du monde, elles sont source d’exploration et de plaisir!

Je les aime tellement que j’en ai fait un livre! Paru récemment aux Editions Solar, Soupes & bouillons healthy regroupe en 7 chapitres, bouillons et soupes végétariennes, soupes aux poissons et soupe à la viande ainsi que des soupes crues. Dans les pages introductives, je vous apporte des conseils pour préparer, conserver et agrémenter les soupes, et des astuces pour un placard pour se composer un placard idéal et sain pour des soupes santé!

La soupe dauphinoise des Mondaines

Pour 6 personnes

  • 200 g de courge butternut
  • 300 g de navet
  • 200 g de pommes de terre
  • 1 petite botte de blette
  • 20 g de beurre
  • 75 cl de lait
  • sel marin

Épluchez et taillez la courge, les navets et les pommes de terre en cubes d’1 cm. Lavez les blettes, émincez finement les côtes et les feuilles au couteau.
Dans un faitout, faites fondre le beurre et faites-y suer les cubes de courge, de navet et de pomme de terre. Ajoutez le lait et 50 cl d’eau. Salez. Portez à ébullition et laissez frémir pendant 15 minutes. Ajoutez les blettes émincées et poursuivez la cuisson 10 minutes.
Servez bien chaud.

Soupe dauphinoise pour Les mondaines

Céline Mennetrier – Auteure et créatrice culinaire – Grenoble – Décembre 2018
artichautetcerisenoire.fr // portfolio pro

Qu’on se le dise : nous n’allons pas aujourd’hui lever le voile sur une pépite cachée puisque l’adresse dont nous allons vous parler se situe en plein coeur de Grenoble, rue de Bonne. Impossible de passer à côté lorsque l’on se promène dans les rues piétonnes. Et pour cause : Paul Marius est devenu depuis 2010 une référence en maroquinerie cuir d’inspiration vintage. Alors quand ce grand nom a débarqué à Grenoble cet été, on ne devait pas être les seules à sauter de joie !

 

baroudeur-naturel-dore-paul-marius-grenoble

S’inspirant de cartables d’écoliers, de vieux sacs de postiers ou encore de sacs de cabine des années 70, Paul Marius propose une collection de sacs et d’accessoires pour hommes et femmes entièrement réalisés de manière artisanale. Sacs à dos, à main, compagnons de voyage, porte-monnaie, trousses de toilette, étuis pour ordinateurs, ceintures…

Un seul mot d’ordre : le cuir (principalement de buffle) pour un bon rapport qualité/prix. Parce que oui, Paul Marius ne fait pas tourner de l’oeil notre banquier ! On oscille dans des gammes de prix allant de 59 euros à 250 euros pour les sacs les plus travaillés et volumineux. De quoi se faire plaisir et changer de couleur dès que les finances le permettent 😉 D’ailleurs, petit clin d’oeil à ceux qui chercheraient à faire un cadeau de Noël sympa… Si vous êtes des afficionados de sacs en cuir, il y a peu de chances que vous repartiez les mains vides en franchissant les portes de la boutique…

le-honfleur-bleu-encre-paul-marius-grenoble

le-cartable-paul-marius-grenoble

Paul Marius est aujourd’hui connu dans toute la France avec 25 boutiques. Derrière cette success story, on retrouve Florent Poirier, alors âgé d’une vingtaine d’années quand il a l’idée de créer sa propre marque…. Sensible au goût de l’ancien et des objets rares, il écumait les antiquaires et les brocantes avec son père à la recherche de pièces de collection. C’est d’ailleurs de là que lui vient sa passion pour le rétro et pour la mode début 20ème siècle.

paul-marius-grenoble-ceintures

En 2010, il décide de créer sa propre marque dans l’idée de réinventer une maroquinerie intemporelle oubliée et de proposer un rapport qualité / prix attractif. Alors auto-entrepreneur, Florent dessine un premier modèle nommé « LeCartable » avec 10 premières pièces à fabriquer.

pauk marius grenoble

À l’époque une des premières difficultés est de trouver un atelier pouvant lancer une si petite série…C’est naturellement vers l’Inde que Florent se dirige pour le lancement de cette première collection : un artisanat de qualité, un pays producteur de cuirs, de petites quantités fabriquées. L’impossible devenait alors réalisable !

C’est ainsi que commença l’aventure Paul Marius : un atelier Indien comptant 3 artisans et un jeune français installé dans la cave de ses parents. 8 ans plus tard, Paul Marius s’appuie sur le savoir-faire de plus de 700 collaborateurs français et indiens. Une belle évolution que l’on salue !

Rue de Bonne
38000 Grenoble
04 76 94 97 69
https://www.paulmarius.fr

Instagram : @paulmarius_officiel

Article publié par Mary le 4 décembre 2018. Photos prises sur le site de Paul Marius.