≡ Menu
NOIX DE GRENOBLE POUR BLONDIE ET SABLÉS DE NOEL post image

C’est l’heure des réjouissances de fin d’année. La promesse de partager de bons moments avec  nos amis et nos enfants, nos tendres, nos parents, ou nos copines. De mon envie de vous faire partager un bout de ma cuisine, je me suis amusée à  imaginer deux recettes réconfortantes et chaleureuses, loin des plats sophistiqués ou des belles bûches de saison.  Un brownie et des sablés!

Ils seront parfaits pour accompagner un bon chocolat chaud, un mug de thé fumant ou une simple tasse de café. Ils seront là, discrets pour recevoir les confidences, les rires d’une fin d’après-midi ou d’un retour de skis. Ils seront faciles et rapides à préparer pour accueillir au dernier moment des copains de passage. Et même qu’avec eux, les enfants pourront  prendre possession de la cuisine sans trop déranger maman…

Des basiques! Oui, incontestablement! Mais dans des versions un peu décalées et avec une touche très grenobloise. La touche grenobloise, ce sera la noix, of course! Le brownie sera blanc et sans chocolat. Les sablés se découperont comme ça, comme les carrés d’une tablette de chocolat, au gré de nos envie après passage au four. Alors, c’est parti?

LE BLONDIE

  • 150 g de beurre
  • 220 g de sucre de canne blond
  • 180 g de farine de blé  T65
  • 1 pincée de sel
  • 2 oeufs
  • 1 c. à café de poudre à lever
  • 100 g de cerneaux de noix de Grenoble

Préchauffer le four à 180°. Casser les noix et récupérer les cerneaux. Les hacher grossièrement. Dans une casserole, faire fondre le beurre à feux doux.  Une fois le beurre fondu, le verser dans un grand saladier, ajouter le sucre et battre énergiquement. Incorporer les oeufs un par un en mélangeant bien entre chacun.  Dans un autre saladier, mélanger la farine, la poudre à lever, le sel et les noix. Ajouter ce mélange sec à la préparation beurre/oeuf/sucre et mélanger juste assez pour l’intégrer. Beurrer et fariner un moule rectangulaire de 20 cm par 30 cm environ ou le chemiser de papier cuisson. Y verser la pâte et enfourner pour 20 à 25 minutes. Surveiller la fin de cuisson: la lame d’un couteau piquée au centre du gâteau doit ressortir sèche.

Petite variation possible pour les mordus de chocolat blanc! Rajoutez à votre pâte (en même temps que les noix), 75 g de chocolat blanc coupé en petits morceaux.

LA TABLETTE DE SABLÉS

  • 50 g de cerneaux de noix de Grenoble
  • 100 g de beurre
  • 150 g de farine de blé  T65
  • 50 g de sucre de canne blond
  • 75 g de pépites de chocolat noir
  • 2 à 3 c. à soupe de lait
  • 1/4  c. à café de cardamome moulue (facultatif)

Préchauffer le four à 180°. Casser les noix et récupérer les cerneaux. Les hacher grossièrement. Couper le beurre en petits dés. Verser tous les ingrédients dans la cuve de votre robot et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène [vous pouvez aussi le faire à la main]. Sur votre plan de travail, entre 2 morceaux de papier cuisson, étaler la pâte au rouleau sur un 1/2 cm d’épaisseur. Avec une règle, tracer des carrés ou des losanges avec la lame d’un couteau bien aiguisé. Mais attention à ne pas découper entièrement la pâte! Enfourner pour 15 minutes. Laisser refroidir. Régalez-vous alors à casser votre tablette!

 A la maison, tous les ingrédients de ces deux recettes étaient issus d’une agriculture biologique ou de terroir. Bon, là, je pense aux noix de chez nous!

Dans le centre de Grenoble, l’offre d’épiceries et de magasins bio est assez importante, et cela sans prendre sa voiture…  Profitons-en! Pensons aussi à nous promener et à acheter sur les marchés où se trouvent de petits producteurs locaux.

Sur le marché de l’Estacade le week-end, côté des petits producteurs donc, vous trouverez Monsieur Convert et Marc Bardin.
Nusciculteurs de père en fils, les Convert cultivent à l’Albenc l’une des perles du Dauphiné, la noix, qui fut le premier fruit AOC et ce depuis 1938.
Pour une farine de blé semi-complète ou complète produite pas trop loin de notre ville, adressez-vous à Marc Bardin des Vergers de Louisias à Charavines. Prenez-lui aussi quelques pots de ses excellentes confitures et un peu de pâte de coings…

Et pour le prochain billet, avec quel produit local je vais bien pouvoir m’amuser? Est-ce que je vous le dis?

Article publié le 22 décembre par Céline {Artichaut et cerise noire}.

Quinqua? Omnivore? Végétarienne? Auteur culinaire? Gastronome? Bio-addict? Épicurienne? Locavore? OUI! Disons: femme de 42 ans flexitarienne à tendance écogastronome.
Alors contribuer chez Lesmondaines pour des billets tendance cuisine locale, saine et gourmande me ravit…
Pour encore plus de recettes, retrouvez-moi sur AetCN
  • bribrimx 23 décembre 2012, 14 02 22 122212

    Moi qui allait dire de parfaire la touche grenobloise avec le livre de Céline 😉

    Reply
  • Céline {Artichaut et cerise noire} 29 décembre 2012, 16 04 48 124812

    Avec le café-noix 😉

    Reply
  • Elise 9 janvier 2013, 23 11 11 01111

    Miam! Je vais tester le blondie, ça donne envie!

    Reply

Leave a Comment

Article précédent :