≡ Menu
MIAM #2 : SOIRÉE ÉLECTRO-CULINAIRE post image

Et si chaque rêve avait une saveur ? … Voilà la promesse de cet événement original mêlant sons, lumières et goûts!

C’était ce samedi 21 septembre à la Casemate, à l’occasion de la Fête de la gastronomie et dans le cadre du festival « Jour & Nuit ». Pour sa deuxième édition, MiaM ! nous a proposé un voyage culinaire au pays des songes où chaque rêve avait une saveur particulière… Tout un programme, en collaboration avec différents artistes et chefs.

Notre voyage commence avec des boîtes de sardines échouées sur une table recouverte d’algues et de sable, et plongée dans une lueur bleue comme une nuit de pleine lune sur l’océan. Mais qu’y-a-t-il dans ces boîtes ? A première vue : un amuse-bouche de poisson et son crumble. Mais que nenni ! L’oeil nous a trompé, mais le goût nous oriente vers des rillettes de poulet relevées d’une herbe bizarroïde mais pas désagréable au palais. Morale : ne vous fiez pas aux images brutes de vos rêves qui peuvent parfois signifier toute autre chose…

Un verre de blanc à la main et notre vagabondage se poursuit dans les sous-bois, éclairés d’un vert intense à faire douter un daltonien !
Ici on nous propose un velouté de champignons, avant de poursuivre sur une verrine d’œuf brouillé accompagné d’olives vertes enrobées de chocolat blanc. Oui, de chocolat… surprenant et finalement pas si farfelu. Osons les associations, aussi étranges soient-elles, peut-être qu’une pépite en naîtra.

Ici, une belle découverte avec cette mini pomme (3 cm) originaire de Chine et gravée d’une formule au laser. Une idée sympa pour faire passer un message… mais encore faut-il connaître le technicien !

Continuons dans la technologie avec cette machine qui dose, remplit et mélange les pots de yaourt. Bon, après il faut ajouter à la main l’épice et les gressins au saumon pétillant ! Morale : l’intervention de l’homme reste importante pour assembler les choses et en faire un tout cohérent.

De retour au rez-de-chaussée, nous voici aux comptoirs du chef Michael Breuil (restaurant Sens).
Au menu : une bouchée de cabillaud (fumé par carboglace), des fourmis rouges (en fait, des mini-sphères de sauce chili), un pot de sang (boudin aux pommes revisité – une tuerie !!!), du requin et sa sphère de sucre au citron, et pour finir, un bouton de Sechuan. Une fois croqué, ce bouton de fleur provoque une décharge électrique en bouche… surprenant ! Et il a le mérite de « nettoyer » notre palais pour le préparer au dessert 😉

La salle des desserts nous amène en hauteur, là où les songes prennent des notes sucrées et glacées. Nous avons pu croquer dans des cubes de betterave-passion et des éclairs au chocolat givré, préparés par Geronimi.

Fin du voyage gustatif, sur ces douceurs sucrées et un goût de reviens-y. Rendez-vous l’année prochaine, même date, sur une autre thématique !
En attendant, moi je rêve d’être la « femme chocolat » ! Et vous, à quoi rêvez-vous ?

Evénement imaginé et organisé par l’association grenobloise Feed’Art.
Site

Photos et article de Nadège, le 24 septembre 2013.

En tant que « mondaine épicurienne » et fondatrice de www.cook-appeal.com, je vous fais découvrir les tables, étals et rendez-vous que j’aime à Grenoble. Pour un dîner, une pause ou un shopping gourmand, suivez-moi ! Retrouvez-moi sur https://www.facebook.com/perrin.nadege
  • Céline {A&CN} 25 septembre 2013, 14 02 04 09049

    Mince: j’ai raté cet événement! Ça avait l’air très sympa et gustativement surprenant…

    Reply

Leave a Comment

Article précédent :