≡ Menu
EN TETE-A-TETE AVEC BLANDINE LELARGE post image

Oyé, Oyé! Une grande journée du style est organisée le samedi 17 novembre, par Les Modernes au Tea Time Shop, 6 rue Emile Augier (quartier Mazet). Au programme, un atelier philo sur «le rôle de l’apparence», la confection de pochettes tendance et la création de croquis pour imaginer sa propre collection de mode. Détresse. Comment faire pour s’incruster quand on n’a pas d’enfants? En taxer un à une copine pas trop regardante…ressortir son appareil dentaire et son cartable la Petite Sirène? Toute suggestion sera la bienvenue et étudiée avec sérieux!

                                                >>Pour réserver votre atelier c’est ici<<

La journée stylée se finira par la présentation du dernier livre de l’illustratrice grenobloise Blandine Lelarge, (là c’est tout public YES! YES! YES!) et une petite séance de dédicaces. J’ai eu la chance et l’honneur de la rencontrer cette semaine.

Qui est Blandine Lelarge?

Blandine n’a pas eu à forcer le destin pour trouver sa voie. Depuis son enfance, le dessin s’est imposé à elle comme une évidence. Après les études et ses premiers pas dans le monde de la pub, elle décide de vivre de sa passion et se lance comme freelance dans l’illustration. Aujourd’hui, elle publie des livres et dessine pour de très grandes marques, comme Madame Figaro, Estée Auder, Marionnaud, Cacharel…Mais ce n’est pas tout! Pour le plaisir de partager sa passion, elle enseigne l’art de l’illustration et du modèle vivant dans une école grenobloise de design graphique.

Quelles études?

Après la Martinière Terreaux, école de communication visuelle de Lyon, elle a complété sa formation à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués, Olivier de Serres, à Paris, en se spécialisant dans le design graphique.

Où puise-t-elle son inspiration?

Pour les looks et les postures des silhouettes, Blandine est comme nous et lit Elle, Vogue etc…
Pour tout le reste, elle s’inspire davantage de l’univers de la peinture, de la culture et de l’art au sens large. Ses modèles en matière d’illustration sont des monstres sacrés comme  Sempé, Kiraz (« Les parisiennes ») et Hugo Pratt. En me parlant de mains (l’illustrateur a une main, tout comme le parfumeur a un nez, logique!), elle me cite tout naturellement une phrase de Sempé: «C’est la main qui dessine et non l’intellect». A méditer…

Mais, grande question, est-ce que Blandine Lelarge lit aussi d’autres illustratrices, comme Margot Motin?

Of course. Blandine aime bien le travail de Margot Motin, mais aussi d’Angeline Melin et Carlotta, deux illustratrices que je découvre grâce à elle. Des univers féminins, aux silhouettes longilignes, des super décors et du style!

La question flash > Qu’est-ce que Blandine préfère dans son métier?

Dessiner.

Que trouve-t-on dans son nouveau livre? 

Le Grand livre du dessin de Mode est hyper complet. On y trouve toute une palette des techniques, d’astuces et des conseils pratiques. C’est une vraie mine d’informations. On y apprend à dessiner des modèles vivants (cf. des silhouettes), selon les proportions et le mouvement voulu, à l’aide de fiches techniques et de répertoires de formes.  Mais aussi à dessiner des vêtements et des accessoires (gants, sac, chapeaux…) et à y appliquer des effets de matière. Une fois le b.a.ba du dessin et des proportions acquises, (et que notre silhouette ne ressemble plus à un dinosaure), on peut alors se lâcher et partir à la recherche de notre propre main = style.

Puis, comme Blandine, en s’inspirant de nos goûts en matière de mode, on peut aussi créer notre propre collection de vêtements et accessoires…tout un programme! La dernière partie, celle que je préfère, est consacrée à une rétrospective stylistique des looks qui ont marqué notre siècle. Des années 50 aux formes très Jackie Kennedy, aux années 80…no comment, en passant par le style futuriste des années 2000.

Et parce que Blandine est super sympa, elle s’est prêtée au jeu du croquis, à main levée, juste pour nous! Que du bonheur!

Quelques illustrations pour le plaisir.

J’ai passé un moment extra en compagnie de Blandine, qui est une fille très simple et hyper sympa. Un grand merci à elle et aussi au café-galerie Uname, qui nous a accueilli dans une ambiance délicieuse et parfumée au Kusmi Tea. Une très bonne adresse qu’on vous présentera tout bientôt ^^

Article publié le 14 novembre 2012 par Noemi

Communicante, bruyante, passionnée et un poil déjantée, je ne peux que te remercier de nous lire et de partager avec nous une vision positive et créative de la vile de Grenoble et de ses talents <3

Leave a Comment

Article précédent :