≡ Menu

Nous flânions nonchalamment dans le quartier des Antiquaires, là où les boutiques se font rares, enveloppées par cette douce chaleur qui depuis quelques temps avait envahi les rues de la ville, et soudain nos regards se sont posés sur une jolie vitrine d’époque…un sourire et un regard complices ont suffi pour nous décider à entrer. Il était 2 heures de l’après-midi, le magasin silencieux et l’ambiance feutrée.

C’était une ganterie, une fois n’est pas coutume. Fascinées par cet univers de boiseries anciennes, de machines d’un autre temps, mais surtout, et il fallait s’en douter, par ces petites choses si délicates posées comme dans une représentation d’un ballet de Ravel. Pas si innocentes, elle nous faisaient ouvertement de l’œil du haut de leurs 15 centimètres!

Et nous n’étions pas ou bout de nos surprises! On apprendra, en effet, que Grenoble était, dans le temps, la capitale de la ganterie de luxe. Il ne nous en fallait pas plus pour aiguiser notre appétit! Ni une ni deux, nous voilà parties dans les essayages, les prises de vues et autres poses farfelues pour immortaliser notre contentement de la découverte du produit rare, fait main, précieux plus par sa valeur affective que par son prix.

Et lorsque la main se glisse dans la fente, il faut se rendre à l’évidence: effet seconde peau, style intemporel, touché précis, tout ce que l’on peut décemment attendre d’un bon gant! Faut-il vraiment les rendre après? Se demandaient nos mains (qui, pour les besoins du récit, ont un cerveau) si tendrement étreintes.

La ganterie propose aussi un large choix de parapluies et ombrelles, maroquineries et accessoires en tout genre. L’atelier principal, qui a élu domicile à Fontaine, accueille des visites pour ceux qui veulent en savoir plus sur la fabrication des gants.

Comptez 64 à 72 euros pour les gants « classiques » et 90 à 150 euros pour les gammes « fantaisie ».

Ganterie Lesdiguières – Barnier
10, rue Voltaire
38000 GRENOBLE
Ouvert du mardi au samedi de 10 à 12h30 et de 14h à 19h.
Retrouvez la ganterie, boutique et ateliers, sur leur site internet.

Article publié le 23 mars par Noemi

Communicante, bruyante, passionnée et un poil déjantée, je ne peux que te remercier de nous lire et de partager avec nous une vision positive et créative de la vile de Grenoble et de ses talents <3
  • Pauline 27 septembre 2013, 20 08 19 09199

    Merci Noémi pour nous avoir fait partagé la visite de cet endroit.
    C’est dommage je n’arrive pas à accéder au site internet…
    A bientôt

    Reply
    • Noemi 27 septembre 2013, 21 09 44 09449

      Oui, en effet tu as raison Pauline. Je pense que leur site doit avoir un souci de serveur, que j’espère pour eux momentané. J’ai cherché le lien sur Google te ça donne la même chose 😉

      Reply

Leave a Comment

Article précédent :